DUOMO

 Arrivé sans prévenir à Milan pour y retrouver son père après des années de silence, Nicolas fait profl bas. C'est en écoutant l'érudit Gianni qu'il progressera....

Nicolas obtempère donc très rapidement et ne se préoccupe que de la découverte de la ville et de ses environs. Il devra, le lendemain, se débrouiller seul mais Gianni ensuite sera en vacances et alors, ils pourront parcourir la ville. Dès que celui l’est, ils le font. Il n’y a pas à dire, l’Italien connait sa ville et sait en parler.

Le peuplement de la ville est très ancien. Après avoir été la plus importante ville des Gaulois Insubres, Milan est conquise en -222 par les Romains, à la suite d'un âpre siège des consuls romains Gnæus Cornelius Scipio Calvus et Marcus Claudius Marcellus. La conquête est contrariée par l'arrivée d'Hannibal auquel la population locale doit s'allier. Evoquant le général carthaginois, Gianni, plein de fausse fureur, est inimitable. C'est seulement dans les premières années du II° siècle av. J.-C. que les Insubres sont assujettis à la domination romaine. Voilà un peuple fer qui se met difficilement dans le joug. Malgré cela, une fois la conquête définitive, la romanisation des Insubres s'avére profonde et relativement rapide, en -89 les habitants de la région obtiennent la citoyenneté latine et finalement en -49, la pleine citoyenneté romaine. Milan se développe si vite sur le plan militairepolitique et économique  qu’elle reçoit le titre de municipalité puis de colonie romaine. En 286, l'empereur Dioclétien divise l'Empire en deux parties ; la capitale de l'Empire romain d'Occident est déplacée à Milan, celle d'Orient à Nicomédie. Dès lors, la ville brille. Elle s’orne d’un grand cirque, qui est en fait un hippodrome et de thermes très majestueux. Depuis le premier siècle, Milan possède un grand amphithéâtre, le troisième du monde antique, après le Colisée de Rome et celui de Capoue. En 401, les Wisigoths assiègent la ville sans succès. Officiellement, la cour impériale reste à Milan jusqu'en 402, quand Ravenne devient la nouvelle capitale de l'Empire d'Occident.

L'empereur Constantin Ier y promulgue l'édit de Milan (313) qui légalise le culte chrétien. Avec Saint Ambroise, Milan devient un des centres les plus importants du christianisme. L'empereur Théodose Ier est obligé à la pénitence, la tête couverte de cendre, en dehors de l'église. Après cette humiliation, Théodose prendra des mesures contre les païens.