image de paris

  1. Se réveiller à Paris. 

Louise et son mari Bruno ne sont au diapason. Pourquoi alors ne pas aller à Paris pour retrouver un second souffle...

Je savais, je savais bien qu'il aurait le réveil difficile et mes craintes se sont avérées. Voilà une semaine que je voyage avec Bruno. Extérieurement, il est si charmant qu'on s'extasie sur lui. Ah qu'il est bel homme ! Ah, qu'il est spirituel ! Il sait s'habiller ! Il reste naturellement mince mais il est vrai qu'il s'entretient physiquement, boit très peu, ne fume pas et court en forêt. Il aime la gymnastique, cet homme-là mais il la pratique naturellement. Rien de sophistiqué chez lui. Il a grandi en Savoie et a donc fait beaucoup de ski. Maintenant qu'il vit au bord de la Méditerranée, il nage beaucoup et si l'hiver rend l'eau trop froide, il fréquente une piscine...Que du bonheur, en somme, un homme comme ça ! Il fait ses courses à pied, oui, à pied et vu où on habite, ça lui fait une trotte d'ici l'épicerie la plus proche. Mais « Monsieur » est solide et résistant, « Monsieur «  aime l'effort. Il n'y a plus d'eau minérale ou de sel dans la maison, qu'à cela ne tienne ! Il enfile ses chaussures de sport et le voilà parti ! Il fait cela été comme hiver, le brave homme et tout le monde s'extasie !

Sur moi, on est moins lyrique, malheureusement. J'étais assez jolie mais je me suis fanée (on ne me le dit pas, on le pense), je ne suis pas spécialement sportive et d'ailleurs, pas non plus spécialement liante. Pour un homme comme ça, je suis trop intellectuelle. Déjà, professeur de français...Je fais une thèse sur...Ah zut, le nom s'est envolé...Quelqu'un au dix-neuvième siècle, une femme, tiens oui, une femme qui écrivait à un moment où le mot « auteur » ne se mettait pas au féminin. Déjà, c'est indicatif...Bref, je vis dans un univers empli de livres et je ne sais pas ce qu'est la vie. Ma belle-mère me le serine, mon beau-père aussi et Bruno fait de même ...