les-fantomes-du-havre-3

 

Bonne lectrice, Julie découvre un livre oublié où il est question d'une Julie Archangéli devenue Lesueur par son mariage. Ce personnage féminin lui plait.

Flore travailla dur, ce qui l'amena à éconduire beaucoup de demandes qui lui étaient faites. Elle n'avait plus le temps d'écrire pour autrui ! Elle ne tint pas d'abord Donatien au courant de son projet mais quand celui-ci fut avancé, elle l'en avisa. Lesueur était un homme possessif. Espargnac, quadragénaire au physique avantageux lui déplaisait d'autant plus qu'il n'était pas sans le sou. Qu'il fut éditeur l'indifférait. Seul comptait le regard qu'il était à même de jeter sur Flore. Sachant que ce projet commun les mettait souvent l'un en face de l'autre, il supposait que celui-ci se modifiait d'autant plus que la jeune femme était jolie. Elle avait beau recevoir ce "monsieur" chez eux en toute bonne conscience et refuser toute incursion chez lui, Donatien était aux aguets. De toute évidence, Flore ne pouvait pas avoir d'enfant. Cela n'ouvrait-il pas la porte à toutes les licences?

Les semaines défilèrent, le livre naquit et Espargnac ne vint plus. Le couple respira. Quand Flore fut payée, Lesueur se sentit amer. Il n'avait jamais gagné tant d'argent ! Il sentit redoubler sa hargne quand l'ouvrage parut. Flore avait pris un pseudonyme, il est vrai mais Escangeli ressemblait fort à Archangeli et une modification de prénom n'y changeait rien, encore moins un changement de sexe. N'était-elle transformée en écrivain public parisien, libre penseur et fin analyste de l'âme humaine? Bien épaulé par son éditeur, l'ouvrage eut du succès. Celui-ci monta à la tête de Flore alors que personne ne venait la voir pour l'en féliciter, une fausse identité la protégeant.

Elle devint différente, toute charmée par son succès, et Donatien la prit en grippe. Une brève liaison avec Espargnac (elle fut celle qui la déclencha) et l'aveu qu'elle lui en fit le rendit fou. Elle ne lui appartenait plus. Il l'empoisonna mais ayant utilisé de mauvaises doses, il eut le temps de la voir agoniser. Elle ne pouvait se venger de lui dans l'immédiat mais elle le maudit. Elle le punirait car elle hanterait des esprits. L'un d'eux finirait par lui venir en aide...