RENCONTRE

Dans la villa, les amants.

Peu intéressée par la sexualité, Agnès est une femme terne au début du roman.

Son arrivée et son séjour dans la villa provençale

la transforment complétement. Elle est à peine réticente quand les deux gardiens

de la maison l'initient au plaisir sexuel et très partie prenante

quand, les uns après les autres, les invités de la villa cherchent à coucher avec elle.

Jamais elle ne met en cause ce qu'elle doit faire et le plaisir qu'elle

éprouve est absolue. Elle s'exhibe et se donne. 

Pourtant les remarques que lui font les deux seuls pensionnaires

de la villa qui ne couchent pas avec elle, la font réfléchir. 

Elle sent qu'elle pourrait se dissoudre dans ses étreintes multiples car 

elles sont liées à l'argent qu'elle a reçu pour venir en Provence.

Alors, elle part.