26 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 3. Stanford et San Francisco. Niels.

  Daniel Webster est désormais reconnu comme romancier. Invité en Californie, il saisit l'occasion de revoir Niels, le danseur à qui il est étrangement lié... Il reçut de l'université de Stanford une invitation à un séminaire d'écrivains, preuve que la singularité de son œuvre était prise au sérieux. Il ne serait pas, à proprement parler, à San Francisco mais Niels ne venant jamais à New York, il espérait le convaincre de se voir. Contrairement à ce qu'il pensait, le jeune homme qui était le plus souvent très volatile dans... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 3. Webster à San Francisco.

Il y a longtemps, l'écrivain Daniel Webster a aidé Niels d'une bien étrange manière. Toujours très épris du danseur, il vient le voir à San Francisco. Dès le lendemain de son arrivée à San Francisco, Daniel le vit sur scène danser l'Après midi d'un Faune et Le Spectre de la rose. Impossible de ne pas être admiratif même si, dans son cas, la danse classique n'était guère une passion. Impossible également de ne pas être sensible à l'admiration que les autres danseurs lui portaient. Daniel en fut conscient quand il dîna avec bon... [Lire la suite]
26 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 3. Webster à San Francisco. Reprendre Niels.

  Pour reprendre Niels, l'écrivain Daniel Webster est prêt à tout. Violence et passion... Niels ne parut pas convaincu mais il fut forcé de capitule. Il le fit graduellement. Chaque jour, l'un et l'autre passaient des heures dehors à errer dans cette ville splendide mais il arrivait toujours un moment où ils cherchaient l'intimité. Ce pouvait être l'appartement prêté ou tout autre lieu où il était possible de s'étreindre sans être dérangé. Et il le existait. Le sexe revint entre eux, très violemment, les faisant se jeter... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 05:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 3.

5. La lettre d'Irène. Il y a longtemps, la pianiste à la carrière perdue, Irène Diavelli, a jalousé le jeune Niels, danseur prometteur, et il s'en est suivi de nombreuses mésaventures. Mais Irène écrit enfin, dénouant ce qu'elle avait noué...  Il y a longtemps, je vous ai rencontré à Cannes où vous appreniez la danse. Je n'ai jamais cessé de penser à vous et ma vie est marquée par la vôtre, alors que ne nous sommes jamais retrouvées. J'ai été une virtuose du piano avant de voir ma carrière fléchir. Elle a fini par renaître... [Lire la suite]
26 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 3. Loin d'Irène et de Daniel...

  Niels face à Irène, la pianiste aux abois, et Daniel, l'écrivain solitaire. Se séparer d'eux... Il chercha une photo de lui à envoyer à cette Irène et en trouva une. Sur scène, sur fond noir, en justaucorps pourpre, il s'envolait littéralement, se livrant à un de ses sauts qui l'avaient rendu célèbre. Au dos de la photo, il écrivit en français, langue qu'il n'utilisait plus qu'avec sa mère et sa sœur quand ils se rendaient visite : La Nuit de l'envol. La photo avait certes deux ans mais il savait qu'en la lui faisant... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 05:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL.Partie 3. Dans les montagnes.

Niels a quitté tout ce qui faisait sa vie à San Francisco pour errer dans les montagnes. Il se prépare à l'Envol... Les jours qui précédèrent son « départ », il fit plusieurs rencontres dont celle d'une Française qui voyageait là avec son mari. En parlant avec elle, il se rendit compte qu'il s'agissait d'Anaïs Basso, la jeune danseuse avec laquelle il avait pris des cours dans une école de danse à Cannes, il y avait des années de cela. Elle le reconnut aussi. Elle disposait désormais d'un beau mari bavard qui parla... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 3. L'envol.

Au bord d'un escarpement rocheux, il ne vit qu'un grand vide où, se livrant à un incroyable saut, il se jeta. Sa chute lui parut très lente. Il était heureux. C'était la Nuit de l'envol. Il rebondirait forcément. Et il semble bien qu'il l'ait fait car aucune trace de lui n'a jamais été retrouvée.  Pourtant, un jeune homme blond qui lui ressemblait de façon frappante fut aperçu le lendemain à Cannes où, visitant les vieux quartiers de la ville, il cherchait une académie de danse au nom de fleur. Personne ne se soucia de... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 04:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :