15 mai 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Ouverture partie 1.

    PREMIERE PARTIE IRENE, CELLE QUI CHERCHE   Irène Diavelli était pianiste de concert. Elle avait du talent et du succès mais un jour, tout s'est arrêtée; Elle avait bien sûr divorcé et connu des passes difficiles mais ce n'était pas cela, non...Elle s'était sentie si vide qu'il fallait qu'un espoir l'emplisse; Réfugiée sur la Côte d'azur, elle était devenue pianiste dans une école de danse. Elle souffrait beaucoup jusqu'à ce qu'elle pose son regard sur un danseur adolescent. C'était lui la... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 mai 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 1. Sur scène, j'étais Irène Diavelli...

     1. Des rêves bizarres...  Elle avait fait un rêve bizarre. Elle était un oiseau de conte de fée, bleu aux ailes mordorées et s'élançait vers un ciel limpide qui lui promettait un vol sans souci, avec de longs passages où, laissant ses ailes largement ouvertes mais totalement immobiles, elle pouvait planer. Elle n'imaginait rien de mieux pour un oiseau magique que ces instants où, semblant glisser dans un azur qu'aucun nuage ne venait altérer, il était possible d'embrasser le monde d'en bas et d'en saisir... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 1. Des salles de concert à l'académie Fontana rosa...

Irène Diavelli a fait de longues études musicales. Elle est pianiste de concert. Mais un jour, sa carrière s'est arrêtée... Pendant près de dix ans, elle avait été soliste puis, elle avait consacré vingt ans à jouer avec d'autres. Et puis, elle avait tout arrêté. Qu'elle se mette à donner des cours particuliers était bizarre, elle le savait, mais elle restait auréolée de ses succès anciens, possédait un piano haut de gamme et fascinait car elle était distante. Cela lui donnait le droit de choisir ses élèves et de se faire payer.... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 1. Si prometteurs !

2. Province, école de danse et grands espoirs... Anaïs Basso s'était placée à la barre, dans la rangée des filles et faisait depuis un moment les exercices habituels qu'Irène accompagnait au piano. Il y avait peu d'élèves dans la salle, six seulement. C'était les trois garçons et les trois filles que la directrice de l'Académie avait sélectionné pour présenter des concours prestigieux. Leurs dates en étaient encore lointaines mais les jeunes gens devaient se livrer à un entraînement intensif en marge de leurs études. Ils... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2020

LA NUIT DE L'ENVOL.Partie 1. Anaïs et Raphaël...

    En crise personnelle, la pianiste Irène Diavelli s'est réfugiée à Cannes où elle accompagne au piano des cours de danses. Certains danseurs sont prometteurs dont Raphaël... Au fond Bertrand Ducaussel craignait qu'une simple erreur humaine (un membre de jury de méchante humeur ce jour là, un moyen de transport public qui n'était pas à l'heure) prive de façon arbitraire des jeunes gens promis à en avoir une d'une somptueuse carrière. Rien de plus. Irène apprécia que son interlocuteur fut si prompt à avouer des... [Lire la suite]
15 mai 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 1. Cannes. Le concert.

3. Des danseurs, Irène et un concert. Le concert rassembla non seulement l'équipe dirigeante de l'Académie mais aussi les élèves qui souhaitaient venir ainsi que leurs familles. On invita bien sûr les notabilités cannoises de façon à ne faire aucun impair. Attendu qu'il convenait de mettre à l'honneur les éléments les plus prometteurs de cette école et ceux qui en avaient la notoriété, le premier rang avait été partiellement réservé aux six jeunes espoirs ainsi qu'à quelques illustres prédécesseurs qui s'étaient illustrés en... [Lire la suite]
15 mai 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 1. Irène et Satie.

A Cannes où elle accompagne au piano des danseurs à l'entraînement dans une école de danse, Irène Diavelli, qui était pianiste de concert, accepte de se produire... Au premier rang, les six danseurs étaient entourés de notables, sans parler des dirigeants de l'Académie. Voyant à quel point ils s'investissaient pour la danse classique, Irène ne pouvait les ranger dans la catégorie des auditeurs distraits ou de ceux que seul le snobisme motivait. Ils devaient bien être mélomanes ceux-là mêmes qui espéraient que leurs meilleurs... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :