25 juillet 2020

AUTEL DES MORTS Partie 3. La mort de la mère.

Nicholas. Marseille, Cassis, Novembre 1989. Janvier 1990 Le choc de la mort de Lydiane se fait lentement. Il s’est inscrit à l’université à Marseille et quand sa mère meurt, il est triste mais non accablé. Il constate assez vite toutefois que les cours d’histoire qu’il suit ne le concernent qu’à peine et qu’il les oublie aussitôt après les avoir entendus. Il ne relit pas ses notes et ne les classe pas plus qu’il ne tient compte des dates des examens. Il a bien expliqué à Gianni qu’il ne veut pas quitter Marseille à cause de... [Lire la suite]

25 juillet 2020

AUTEL DES MORTS Partie 3. Rencontre avec Liz.

La mort de sa mère, Lydiane, avec qui il a eu une relation compliquée, rend Nicolas triste et secret... Toujours hors de lui-même, il se cantonne à sa chambre d’étudiant. Les largesses de Gianni font qu’elle est de belles dimensions.  Elle est joliment meublée et dispose d’un coin cuisine et d’une salle d’eau. Située non loin de la gare Saint-Charles, elle permet à Nicholas d’aller facilement à l’université, celle-ci étant proche. C’est un lieu tranquille, où il peut étudier. Mais c’est aussi celui-ci où il décroche des études... [Lire la suite]
25 juillet 2020

AUTEL DES MORTS Partie 3. Aller vers Myriam Harchel.

Nicolas, jeune homme en souffrance, parle avec une Anglaise excentrique qui lui indique une fondation en Provence. Celle-ci pourrait bien le guérir de ses maux... Il se retrouve face à elle une après-midi sur la terrasse de sa maison. Elle a un mug de thé dans les mains et il boit pour sa part du café. Elle commence dans son français hésitant mais ayant compris que Nicholas parle anglais bien mieux que Sylvia, elle enchaîne. -Il y a une fondation à Lourmarin. Vous connaissez ce village ? -Oui, bien sûr. Une fondation ? ... [Lire la suite]
25 juillet 2020

AUTEL DES MORTS Partie 3. Germaine Million, âme de la Fondation.

Jeune homme à la dérive, Nicolas découvre peu à peu une fondation qui pourrait bien guérir ses blessures. Sa fondatrice est une certaine Germaine Million. Cette fois, il est seul mais retrouver ce beau village du Vaucluse le ravit car l’harmonie y est partout : dans l’alignement des rues, dans la beauté rugueuse et massive du château, dans les tonalités jaunes et orange des maisons, dans les fontaines chantantes. Etant arrivé à l’avance par le bus de ligne qui l’a laissé à la gare routière, il a le temps de faire le tour du... [Lire la suite]
25 juillet 2020

AUTEL DES MORTS Partie 3. Nicolas à la Fondation. Quel est ce mystère?

   Jeune homme en dérive, Nicolas arrive dans une fondation située dans le sud de la France et ne comprend pas ce qu'il s'y passe.  Nicolas a beau scruter Myriam Harchel, il ne voit pas de quel héroïque dessin elle peut être chargée… -Je suis désolé mais je ne comprends pas. Que se passe-t-il ici ? -Venez ! On passe à l’étage. Un couloir sépare deux séries de chambres dont la plupart sont fermées. Un des pièces est, malgré tout, ouverte. Le sol est en couvert d’un parquet aussi luisant et bien entretenu... [Lire la suite]
25 juillet 2020

AUTEL DES MORTS Partie 3. Nicolas et Germaine Million.

  Nicolas, adolescent malheureux qui a perdu sa mère, arrive dans une fondation où l'on s'occupe des liens entre les vivants et les morts... -En janvier et en février, la Fondation est en sommeil. Nous avons besoin de ce précieux temps de silence et de rémission car à partir de mars, ils viennent et s’installent. Bien sûr, ils se succèdent. Mis à part une grande salle du bas qui sert de réfectoire pour qui veut déjeuner ou dîner, toutes les pièces de cette maison ont une orientation particulière qui exige respect et silence.... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 juillet 2020

AUTEL DES MORTS Partie 3. Myriam et Nicolas. La Fondation.

Nicolas se forme à la fondation Germaine Million dont les buts sont surnaturels... Ils sont nombreux à l’avoir fait et Nicholas se sent admiratif. Il n’est pas le seul dans la grande maison et il croise des gens d’âges divers, hommes ou femmes. Tous se parlent furtivement de sorte que sa curiosité reste intacte. Le midi, il déjeune avec un autre bibliothécaire, plus âgé que lui, et uniquement préoccupé des stocks à vérifier. Les ventes sont très nombreuses en saison et il ne faut manquer de rien. Le soir, il tient souvent compagnie... [Lire la suite]