27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. La fête. Années soixante-dix.

Gianni et Lydiane s'aiment et font la fête à Aix en provence, dans les années soixante-dix. C’est Gianni qui maintenant danse avec son fils, entonnant les uns après les autres les hits italiens des années soixante-dix, qu’il dit haïr. Zucchero, Adriano Celentano, c’est bien selon Lydiane. Il s’emporte puis s’amuse. Oui, aujourd’hui, c’est bien ! Du reste, tout est très gai et Lydiane va chercher du vin blanc. On boit un verre puis deux et le bébé, ravit, comprend qu’il tient un peu plus de place entre eux. Le soir, ils se... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. Un étudiant de gauche...

3. Nicholas. Aix en Provence. Avril-novembre 1974 Gianni Ferelli est issu d'une famille bourgeoise. Il a cependant quitté Milan et le giron familial pour étudier en France, à Aix en Provence. Lydiane, son amoureuse, ne voit que par lui... Il a un peu grandi. Il le sent, il n’y a pas d’harmonie depuis quelques temps. Gianni avait eu, en Italie, l’idée d’un vaste roman sur l’aube du vingtième siècle et il y tenait. Ayant abandonné son idée, il s’en veut et depuis quelques temps, il se remet à le travailler parce que, va sans dire,... [Lire la suite]
27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. Amoureux mais différents...

    A  Aix en provence, dans les années soixante-dix, Lydiane et Gianni sont amoureux. Mais ils sont très différents... - Tu sais, mes parents sont de Milan mais leurs familles respectives ont essaimé dans tout le nord du pays. C’est grand, tu sais, l’Italie ! Avec mon père, j’ai écouté dès l’enfance Rigoletto, Aïda, Madame Butterfly et tant d’autres airs avec eux ! Ils m’ont ouvert aux arts. Je me suis certes disputé avec eux mais je ne pourrais nier leur influence : ils sont si cultivés et avec... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. De grandes espérances...

    Lydiane, jeune fille simple, aime Gianni, étudiant italien qui fait des études en France. Il sera célèbre, grand romancier ou cinéaste... Quand Lydiane entend ses propos, elle bondit. -Moi, je crois en lui ! -Je le vois bien, ma petite fille ! -Tu ne peux le dénigrer car il veut écrire ! Enfant, souviens-toi comme tu me racontais avec passion Les Misérables quand j’étais enfant ! Cosette, Valjean, l’horrible Javert et le bon évêque. Tu aimes la littérature ! Alors peux-tu caricaturer les... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. La mère malade.

4. L'homme qui part. Aix en Provence. Décembre 1975-Septembre 1977 Gianni, qui a fait des études en France, aime Lydiane mais veut repartir en Italie car sa mère est malade... Debout en manteau d’hiver, une superbe écharpe en cachemire autour du cou, il attend auprès d’eux et semble triste. Il ne peut les emmener et reviendra vite. Il est important qu’il soit proche de sa mère en ces moments douloureux et, bien qu’il ait une jeune sœur, il sait que sa mère a besoin de lui. Il est l’homme de la situation. Longiligne, belle,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. Un homme changeant...

   Lydiane a vécu avec l'Italien Gianni. Celui-ci écrit un roman. Parti en Italie, il revient pour quelques vacances, et prépare l'arrivée à Milan de la jeune femme et de leur petit garçon... L’été arrivant, il installe tout le monde à l’île d’Elbe pour trois semaines et se montre charmant. Il corrige son roman avec un soin jaloux et se montre très amoureux, deux points qui rassurent la jeune femme. Il est donc bel et bien ce jeune homme qui l’a choisie et se prépare à un bel avenir littéraire ! A la rentrée des... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. Lydiane et la voyante.

Gianni, l'amant de Lydiane, l'a laissée en France avec leur petit garçon et vit en Italie. Lydiane ne veut pas croire à un abandon. Elle consulte une voyante... Sidérée, Lydiane gémit de douleur. La femme poursuit. -Vous ne pourrez rien régler avec lui pour le moment car il vous tient prisonnière. Vous l’aimez. Plus tard, vous réglerez vos comptes. Il y a un autre homme. Il n’est pas encore prêt de vous. Oh, il vous faudra attendre ! Mais, même si vous ne vous sentirez pas séduite d’emblée, il vous convaincra. Il est fiable... [Lire la suite]
27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. Aller à Milan...

  5. Milano centrale. Italie. Novembre 1977. Mai 1978. Lydiane, qui a un enfant de Gianni, va rejoindre celui-ci à Milan... Train de nuit. Il fait trop chaud dans la cabine où ils ne sont pourtant que deux. Lydiane occupe le lit du haut et l’enfant celui du bas. Gianni, bien généreux, a payé une première classe. Il sera à la gare. A plusieurs reprises, la jeune femme rejoint son fils ; Il n’est pas fiévreux mais inquiet. Elle le sent à son sommeil entrecoupé. Comme il s’éveille, elle le prend dans ses bras et le... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. Retrouver Gianni...

Lydiane, qui a aimé Gianni alors qu'il était étudiant en France et en a eu un petit garçon, le rejoint à Milan... La nuit file et bientôt, on vérifie les passeports. L’Italie est là, elle le sait. Nicholas et elle plaquent leur nez contre la vitre pour regarder défiler les paysages de la plaine du Pô. Elle n’est pas si belle cette plaine mais pour eux qui sont tels des personnages de contes de fée, elle ne cesse de dérouler ses splendeurs. Lydiane est particulièrement sensible aux vastes fermes du dix-neuvième, celles qui,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2020

AUTEL DES MORTS. Partie 1. Lydiane en Italie : le rejet

Lydiane, malgré ses tentatives pour émouvoir Gianni à Milan, comprend que celui-ci ne veut plus l'épouser. Elle retournera don en France avec son petit garçon... Les Fallacci habitent, à Milan, une belle maison patricienne à un étage, près du Dôme. Ce sont des bourgeois enracinés dans leur mode de vie, ceux-là même que Gianni critiquait tant à Aix, quand il se disait maoïste. Leur manière d’être ne semble plus le gêner beaucoup d’autant qu’à leur façon, ce sont des gens qui savent recevoir et pour ce faire, s’abstenir de réflexions... [Lire la suite]