« Ecoutez, on ne va pas vous faire de mal, mais on va seulement séparer les hommes d’un côté et les femmes et les enfants d’un autre côté. » Là, vraiment, c’est affreux. Les femmes commencent à crier, des cris de désespoir. Les hommes s’accrochent, les femmes s’accrochent et ils ne veulent pas se lâcher. Les gardiens commencent à taper avec les gourdins.

Extrait 1