REVE 2

Pascale, 51 ans, infirmière : “Cela a été tout de suite sérieux entre nous

“Quand j’habitais chez mes parents, les vacances étaient pour moi la seule occasion de rencontrer quelqu’un. J’ai reçu une éducation assez stricte et je n’étais pas du genre rebelle. Plutôt la fille sérieuse à fond dans ses études, à rêver du prince charmant. Partir était la récompense. Quand un couple d’amis m’a proposé de les suivre en Turquie la dernière semaine de juin alors que je venais de clore ma première année en école d’infirmière, j’ai sauté sur l’occasion. Le programme (une semaine de circuit, suivie d’une semaine de club) était parfait pour déconnecter. J’ai aperçu Serge pour la première fois à l’aéroport. Il faisait la queue avec un pote pour enregistrer ses bagages. J’étais juste derrière lui. Roux aux yeux bleus, il n’était pas du tout mon genre. Je craque plutôt sur les hommes à peaux mates, avec les yeux noirs ou verts. On s’est retrouvés pour le circuit de 2000 kilomètres. Cela en fait des heures passées dans le bus ! Chaque jour, nous reprenions les mêmes places du fond et tuons le temps à jouer au Tarot et à discuter. Je suis tombée amoureuse de sa gentillesse, doublée d’un incroyable sens de l’humour. Nous nous sommes embrassés deux jours avant la fin du circuit. Etonnamment, après son départ, alors que je poursuivais mes vacances avec mes amis, je ne me suis pas sentie triste, mais confiante. Je pressentais que cette histoire était différente de mes autres “amourettes” de vacances. Cela fait 30 ans que nous sommes mariés, fortement soudés sur l’essentiel. Et nos débuts me font toujours autant rêver.”