27 décembre 2020

Ecrits hybrides.

  AU COEUR DES ABYSSES      
Posté par merlinetviviane à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 décembre 2020

Récits hybrides. Au Cœur des Abysses. (1)

  A cinquante et un ans, Victor Vescovo était plutôt en forme. Ce diplômé de l'université de Stanford, de MIT et de la Harvard Business School avait fait fortune dans les fonds d'investissement et n'avait plus grand chose à attendre en terme de réussite sur cette terre. Mince, grand, très sportif, un front haut, des yeux clairs, il ressemblait avec son visage effilé , sa courte barbe blanche et ses longs retenus en queue de cheval à un de ses aventuriers qui peuplent l'imaginaire de tout un chacun dès qu'il pense à l'Amérique.... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2020

Récits hybrides. Au Cœur des Abysses. (2)

Assez peu de chances de se heurter à l'inconnu dans des espaces pareils ! Mais des animaux qui avaient su s'adapter à de multiples contraintes, des monts sous marins, des monts hydrothermaux, des suintements froids, des lacs de saumure et de la neige marine...Quoi ? Il y avait déjà des études, il n'inventait rien et il y avait aussi quelques courageux pour aller voir de quoi il retournait. Ces poissons phosphorescents aux formes étranges, ces créatures qui se mouvaient dans une obscurité absolue et un silence qui... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2020

Ecrits hybrides. Au Cœur des Abysses. (3)

Cette fois-ci, il voulait conduire Challenger huit, au cœur de la fosse des Mariannes. Ce serait la plongée la plus profonde de l’histoire ! 10928 mètres ! Donc plus fort que James Cameron, Monsieur Titanic et ses 10908 mètres ! Plus aussi que le Suisse Jacques Piccard et l'Américain Don Walsh qui en 1960 étaient descendus à 10908 mètres ! En dehors de ces quatre plongées, les cinq fosses les plus profondes de notre planète restaient très peu connues. On avait longtemps pensé que les abysses étaient... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2020

Ecrits hybrides. Au Cœur des Abysses. (4)

  A deux mille cinq cent mètres, par contre, existaient des sources d'eaux chaudes, l'eau s'étant réchauffée car elle était en contact avec le magma. On y trouvait des bactéries formant une dense matière organique qui servait de nourriture. Il y avait de quoi être étourdi ! Quoi, une vie sans les hommes. Les animaux ici nageaient lentement  et pouvaient ralentir leur métabolisme pour les adapter à des jeûnes prolongés. Si un vertébré aussi gigantesque qu'une baleine venait à s'échouer, des centaines d'habitants des... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2020

Récits hybrides. Le Square au petit chien.

  LE SQUARE AU  PETIT CHIEN    
Posté par merlinetviviane à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 décembre 2020

Ecrits hybrides. Le Square au petit chien.

LE SQUARE AU PETIT CHIEN   - Cette fois, ça y est, je m’en suis défait, de ce complexe pesant ! Pendant des années, on l’a bien pensé, que je ne savais ni dessiner ni peindre. Enfin, juste ce qu’il fallait pour ne pas être pris au sérieux. C’est qu’il aurait bien un bon coup de crayon, seulement, la perspective et lui, les couleurs et lui…Bon et puis, son talent se relativise vite ! Franchement, ce choix de la peinture naïve….N’importe quel peintre qui perce actuellement fait du non-figuratif, non ? Euh bien... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2020

Ecrits hybrides. Le Square au petit chien.

Michel Pèlerin regardait les trois dernières toiles qu’il avait peintes et son impression première restait juste : voilà des toiles qui le surprenaient car elles s’appartenaient à elles-mêmes. Elles étaient déjà indépendantes de lui et c’était bien là ce qui était intriguant. Il dessinait et peignait depuis une quinzaine d’années et ce qui était au départ un humble passe-temps était maintenant très prenant. Il avait, depuis longtemps, cessé de griffonner à la sauvette. Il disposait désormais d’un atelier situé au fond du jardin... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2020

Ecrits hybrides. Le Square au petit chien.

  Profitant d’une exposition-vente dans la petite ville voisine, il s’empressa d’y présenter une série de ses œuvres et notamment, ces trois tableaux. Les deux premiers trouvèrent acquéreurs dès le premier jour, ce qui le combla d’aise. Au moins, Adeline ne se verrait-elle pas ainsi caricaturée et sa femme ne se plaindrait-elle pas de l’évocation d’une jeunesse qu’elle préférait oublier. Le troisième tableau, par contre, lui resta sur les bras. On le trouvait joli, on lui en faisait compliment mais on le lui laissait. Pèlerin... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2020

Ecrits hybrides. Le Square au petit chien.

Dupont-Debailly changea le tableau de place plusieurs fois. Au final, il réaménagea entièrement son cabinet de travail pour lui faire une place. Il n’exerçait plus mais rédigeait ses Mémoires. Elles intéresseraient à coup sûr la profession. Il fit repeindre le dit bureau et changea toutes les œuvres qui s’y trouvaient afin que le « Square au petit chien » y trouvât se place. Les femmes étaient vénales (il y en a qui vendent leurs enfants) et les enfants charmants à souhait. Le jeune homme avait l’air veule d’un rabatteur... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]