LES CHUTES 1

A quinze heures dix, après avoir fait mine d'observer, émerveillé, le spectacle des chutes, il enjamba le parapet et sauta, entouré d'un halo de AaaaaaaaaaaaaaaaaaaH Nooooooooooooooooooon, regarde, il y a un type qui se tue ! Et de Ne faites pas ça, monsieur ! Ah ben, il l'a fait ! Pendant le temps relativement court qui le sépara de son choc avec l'eau, Daniel eut la désagréable surprise d'entendre la rivière Niagara et les chutes lui parler ! Non, c'est qui ve guignol ? Quoi ! Encore un suicidé ! Mais quel pedzouille ! Il n'a pas sauté au bon endroit ! Franchement, pourquoi on perd du temps, nous ? Son corps traversa la surface de l'eau puis remonté. Suffoqué, crachant et toussant, Daniel imagina qu'il n'aurait rien à faire, des courants violents l'entraînant vers un maelstrom fatal. Erreur fatale, il fut déporté sur sa droite et s'échoua contre un gros rocher où il passa quelques heures trempé, glacé et hébété. Avec horreur, il vit s'approcher un hélicoptère. Une porte s'ouvrit et un filin descendit. Un sauveteur y était accroché et bientôt , Daniel se retrouva inexorablement tiré d'affaire, son corps tremblant collé à celui d'un moustachu musclé ravi de l'opération qui consistait à le remonter. A l'hôpital où on le plaça en observation, il fit l'objet de photos et de selfies et plus tard, des journalistes locaux l'interrogèrent tandis que toutes sortes de témoins qui n'avaient pas vu grand chose, affirmaient le contraire et voulaient passer à la télé. Toute honte bue, Daniel se dit que ces chutes étaient des blagueuses car de là où il avait sauté, il avait peu de chance d'en réchapper. Mais pas grave, il ferait une nouvelle chute et cette fois...Deux mis plus tard, Daniel, qui était sans travail mais vivait chichement de ses économies, se glissa hors de chez lui en fin de matinée et fonça vers les chutes. Une partie de l'hiver, elles étaient partiellement gelées, alors, il fallait faire vite. Il changea d'endroit, et au moment de sauter croisa le regard niais d'un pigeon. Tu ne vas pas faire ça, toi, homme de peu de foi ! Ben, si. Daniel enjamba le parapet et sauta, revivant la même expérience ! Les chutes se mettaient à parler. Ah, il le refait ! Ah ouaih, du cran, quand même ! Accueillons-le oui, accueillons-le ! Et en effet, sa traversée de la vie à la mort fut telle qu'il le voulait. Son corps malmené se disloqua, son âme s'éparpilla et il devint une des légendes des chutes, faisant corps avec elles et s'émerveillant de leur force indomptée ! Il était cet Indien qui avait su que les colons exterminerait son peuple ou l'asservirait, cette femme malade qu'on aidait plus alors qu'elle avait lutté bravement, cet original qui pensait que tout doit être pensé noblement même sa mort, cette actrice, cet homme politique. Il ajoutait un maillon a la chaîne des désespérés qui refusaient de tirer minablement leur révérence. Les chutes grondaient et il grondait aussi.