CHIEN

 

L’homme et le chien

 

Il ne voyait rien, il ne cherchait rien,

Il se contentait d’avoir un grand chien.

 

Á qui il parlait, à qui il riait

Comme à un ami qui  lui ressemblait.

 

Á deux, ils formaient surement quelqu’un,

Quelqu’un de très bon, quelqu’un de très bien.

 

Traversant la vie sans souci aucun,

Simplement content d’être très content,

 

De ne désirer rien d’autre vraiment

Que d’être ici-bas un homme et un chien.

 

Maurice Carême