QUELQUES REMARQUES

DEUX VISAGES

 

Agnès Donnelle a quarante huit ans. Elle vit à Bourges où elle enseigne les lettres, a un compagnon de longue date et une fille, Léonie. Mécontente de sa vie, Agnès n'a pas une bonne image d'elle-même. Elle est autoritaire avec son compagnon et exigente sur le plan de l'argent. Ne s'aimant pas en tant que compagne, Agnès ne s'apprécie pas non plus en mère. Elle est trop intrusive et sa fille rêve d'études à l'étranger. Tout de même consciente de son mal être, Agnès cherche un emploi ponctuel qui lui ouvrira de nouvelles perspectives.  Elle en  trouve un par annonce. Deux à trois mois en Provence, dans une très belle propriété où viendront des invités de marque. Son rôle ? Bien les accueillir. Contente, Agnès trouve curieux de ne rencontrer ni madame Larroque Daubigny ni monsieur Jacques Henri Fiastre, ceux qui sont les instigateurs de ces fêtes dans cette si belle demeure. Elle trouve étonnant également qu'on la paie aussi bien. Malgré tout, elle part...

EN JAUNE

 

La propriété est effectivement très belle et très vite, Agnès remplit son rôle. Elle attribue des chambres, prépare des listes de menus, organise des divertissements pour les invités à venir. Cependant, sa rencontre avec Matteo, le responsable du parc et des dépendances et Raféu, celui qui gère la maison de maïtre, elle est destabilisée. Elle qui était plutôt prude sur le pla sexuel devient en un rien de temps la maîtresse ne l'un et de l'autre et s'en réjouit. Elle apprend de ses deux amants qu'elle devra se livrer à tout invité qui lui en fera la demande. D'abord suffoquée, elle s'aperçoit qu'au fond, quand ceux-ci sont arrivés, elle remplit son rôle avec zèle. La voilà femme mûre faisant tantôt l'amour avec des barbons, tantôt avec de très jeunes gens. Les fêtes se succèdent, la licence la plus folle règne et sans cesse, Agnès est donnée à d'autres hommes. L'argent lui arrive mais elle ne doit poser aucune question. Ceux qui l'ont engagée n'apparaissent jamais. Au bout du compte, Agnès peine à remplir son rôle. Un jour, elle déserte la propriété sans prévenir. Elle était venue pour jouer un rôle mondain et écrire un roman, pas pour être la maîtresse de tous...

AILES ANGE

 

De retour à Bourges, elle se rend vite compte que sa vie doit changer. Elle a rompu son contrat, renvoyé l'argent touché en trop mais l'a reçu de nopuveau. On la poursuit. Elle n'écrira pas un roman sur des vies sacrifiées, comme celles de Jean et de Djemila, qui s'aimaient pendant la guerre d'Algérie, non, elle cherchera une grande cause servie par une personne magnifique. A Lille puis à Paris, Agnès comprend que cette figure sur laquelle elle doit travailler, c'est celle de Sara Salkahasy, une religieuse hongroise qui a voulu partager le sort de victimes juives. A Paris, elle rencontre une association de Hongrois et en apprend plus sur ce pays et cette sainte femme. Elle se sent malgré tout espionnée et menacée et comprend que dans la villa, elle a oeuvré, sous couvert de plaisir, pour le Mal. Elle veut désormais servir le Bien et à son arrivée à Budapest, elle est accueillie par deux Anges. Chez les Istvanfy, qui l'accueillent, elle en apprend beaucoup sur la Hongrie nazie puis sur le communisme. Beaucoup de bourreaux sont morts mais beaucoup sont là. Elle doit être vigilante.

Le déclic pour écrire un livre sur Sara lui vient de sa rencontre avec une religieuse espagnole vivant en Hongrie, soeur Maria.  Se rendant avec elle au lac Balaton, elle commence à imaginer la trame de son texte. Sara Salkahasy lui est devenue proche. Pour cela sans doute, elle continue d'être menacée...

BELLE SARA

 

Une fois le livre écrit, Agnès cherche à le faire publier. Quand c'est chose faite, elle s'aperçoit que les deux hommes qui l'ont séduite dans la villa sont tout près d'elle. Il menace son ancien compagnon, sa fille et cherchent même à se rapprocher d'elle. Un temps reconquise par Matteo, elle se reprend et décide d'en savoir plus. Elle veut savoir qui se trouvait vraiment dans cette ville et qui sont ses commandtaires. Elle découvre que tous ils sont malhonnêtes : banquier véreux, magistrat corrompu, ancien tortionnaire, soutien de groupuscules nazis; Elle décide alors de retourner dans la villa où il lui apparaît que bien des choses lui ont échappé. De toute évidence, celle-ci est devenue une prison pour des gens égarés, sans papier, sans repère. Fidèle à Sara qui a su affronter, Agnès fait de même...Elle finira par libérer ceux qui allaient mourir et la villa flambera...

 

coucher DE SOLEIL

 

Roman étrange et hydride, Soeur des Anges mêle les extrêmes...