BONSERGENT

Ce soldat, qui est-ce ? Fritz, Kurt, Gunther, Klaus quelque chose. Un nom bien allemand, tiens ! Gradé ? Oui mais pas tant que cela. Seul ? Oui, bizarrement. Dans son état normal ? Non, il était ivre. Cette noce qui passait là, ce groupe plutôt, ça l'a interpellé ; Tous ces garçons dont il ignorait qu'ils sortaient, comme Jacques, de la promotion 1930 des Arts et Métiers et cette jolie fille brune qui riait en tête ! Ah tiens ça ! Les Français, tous des coucheurs, des animaux avec les femmes, on le lui avait dit cela. Et les Françaises, il n'y avait qu'à voir comment elles relevaient la tête et souriant maintenant qu'elles avaient compris que les jeunes mâles français étant dans les camps de prisonniers, il allait bien falloir qu'elles acceptent d'être serrées de près par ces horribles Boches ...Du reste, Fritz ou Klaus ou Gunther ou Kurt était loin d'être laid...

Embrasser une jeune mariée à la barbe de son mari, mais oui !

Il l'avait fait et le mari l'avait jeté à terre. Les lèvres de cette fille et ce Français hors de lui ! Un refus si net, une vengeance si brutale ! Lui, un soldat allemand représentant du Reich, à terre !

Et il y avait cette autre Français qui criait !

-Ne fais pas cela ! Ne t'en prends pas à lui !

-Mais c'est ma femme !

-Relevez-vous, monsieur, mon ami s'est emporté. Vous n'avez rien ?

Jacques. Il aurait dit cela. A priori, oui, il l'a dit et croyant apaiser le soldat outragé, il l'a aidé à se relever...

-Il s'est emporté ! C'est impardonnable ! Un membre de l'armée d'occupation...

Par contre, ça, il ne l'a pas dit. Après le coup de poing, il a tiré son camarade à lui et il l'a regardé avec courage, ce soldat tout puissant qui venait d'être outragé. Puis, il s'est tourné vers les autres qui, après s'être entre regardés terrifiés, sont partis en courant. Pour brouiller les pistes, ils se sont séparés...

Klaus Hartman, Fritz Horner, Conrad Hauer, Gunther Bergman. De Forêt noire, de Prusse ou d'ailleurs. Entraînés, fanatisés , bons soldats, sous-officiers.

Impossible de leur échapper.