13 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards. Guy Burgess.

  Quand j'en suis de nouveau parti, on a jugé que mon départ était une perte sérieuse ! Les frontières de mon pays étaient stratégiquement intactes et politiquement poreuses, j'étais bien placé pour le savoir, je donnerais pour preuve que personne ne comprenait ce que je faisais. Ça a continué en 1945, quand j'ai travaillé pour le Ministère des Affaires étrangères où j'ai eu accès à tout un matériel secret. Selon un de mes imbéciles de collègues, j'avais vu presque tout le matériel produit par le ministère des Affaires... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards. Guy Burgess.

  3   Vous savez ce qui m'a plu ? Cette sorte d'enlèvement, ce transfert en avion et tout d'un coup cet atterrissage. Une frontière capitale ! J'étais en URSS. Ensuite, ça a été difficile. On est restés en prison puis on nous a assignés à résidence. Maclean a obtenu la citoyenneté soviétique. Il avait déjà appris le russe. On lui a donné un travail. Moi, je suis devenu Jim Andreyevitch mais je ne me suis pas adapté. En fin de compte, les Soviétiques n'étaient pas reconnaissants et ils ont même refusé que je... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards.

      Bart, Otto, Ricardo et Adolf, souvenirs croisés.    
Posté par merlinetviviane à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards.

        Après la seconde guerre, Adolf Eichmann se volatilise. Il est théoriquemet introuvable. Mais le Mossad, qui veut s'emparer de lui, se met à ses trousses et l'exfiltre. Son procès aura lieu à Jerusalem.
Posté par merlinetviviane à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards.

11 mai 1960 Buenos Aires Quartier de San Fernando Ricardo Klement   C'était un jour ordinaire et je devais aller travailler. J'étais un mécanicien sérieux sur lequel on pouvait compter même si ma prise de poste était récente. Je n'étais guère à Buenos Aires que depuis le mois de juillet 1959 mais j'avais de bonnes références. J'étais un manuel, un ouvrier polyvalent, adaptable et solide. Bien sûr, je regrettais San Miguel de Tucuman, une belle ville située à plus de cinq cent kilomètres de là, près de la Cordillère.... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards.

Une voix ferme m'a répondu : -Je suis Issel Hared, chef du Mossad. J'arrête Adolf Eichmann non Ricardo Klement. La voiture roulait vite. Je me tenais très raide. Ainsi, ils allaient me livrer à Ben Gourion. Comment était-ce possible ? J'avais toujours été protégé. A la fin de la guerre, quand il était plus que clair que c'était l'Ordre adverse qui emportait la mise, je m'étais caché. Ou plus exactement, j'avais endossé l'identité de l'Obergefre Bart, caporal de la Luftwaffe puis celle d'Otto Henninger, courageux... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards.

21 mai 1960 Buenos Aires Aéroport militaire Israélien ivre.   Un avion militaire de la compagnie israélienne AI EI attendait à l'aéroport. On m'a revêtu d'un uniforme de cette compagnie et placé sous sédatif. J'étais un membre de l'équipage qui s'était enivré. Mon état pitoyable a fait rire les soldats argentins massés à l'aéroport : -Ah ces Israéliens qui font les quatre cents coups ici et ne tiennent pas l'alcool ! Les moteurs de l'avion se sont allumés et il s'est mis à rouler. J'étais dans un état second.... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards.

    22 Mai 1960. 10 avril 1961. Jérusalem. Prison de Ramla. Adolf Eichmann.   On m'a doté de plusieurs pièces mais dans chacune d'elle, on ne me quitte pas des yeux. On m'a laissé une tenue civile. On me permet de lire et d'écrire. Je mange à ma faim bien qu'on prenne d'immenses précautions. Tout arrive scellé. On enlève les couvercles devant moi et je ne mange pas seul. On ne laisse jamais traîner aucun ustensile. Je pense à mes jeunes années. J'aimais la nature et les oiseaux et le sport aussi. Je n'avais... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards. Procès à Jerusalem.

11 Avril- 11 décembre 1961   Jérusalem. Maison du Peuple. Adolf Eichmann.   On m'a mis dans une cage de verre. Le tribunal où me juge est une salle de spectacle. Il y aura le double de journalistes qu'à Nuremberg. Trois juges. Un procureur général, un procureur adjoint. Chefs d'accusation : -Crimes contre le peuple juif. -Crimes contre l'humanité. -Crimes de guerre. -Participation à une organisation hostile. On a fait défiler des dizaines de « victimes » qui essayaient de parler sans pleurer. Je... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2022

Ecrits hybrides. Célèbres fuyards. Epilogue.

    19 mars1906 Solingen Allemagne Otto     Adolf Karl Eichmann, mon père, et Maria, née Shefferling, ma mère, se sont penchés vers moi. Ils m'aiment. Je suis un enfant tranquille dont le premier prénom est Otto. Ma mère mourra en 1914, me laissant triste et mon père prendra soin de moi. Il aura à cœur de m'orienter vers de bonnes organisations, comme celle des « Oiseaux migrateurs » qui prônaient des idées extrémistes, notamment sur les races... Mais pour l,heure, je viens au monde et je suis... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :