05 août 2021

Sœur des Anges. Partie 3. Noël à Budapest. Agnès et les Istvanfy.

Il le fallait car Noël arrivait. Nous irions, Szilvia, Sandor, Paulina, Péter et moi assister à la messe du vingt-quatre décembre dans l’église Mathias. Et en effet, nous y allâmes. Personne ne remarqua la présence de deux anges invisibles qui doublaient ma garde rapprochée. Ce fut très beau. L’église était pleine, les chants étaient beaux et je me sentis inondée de paix. J’ai peine à le dire mais la prière est pour moi un rendez-vous bref. Au fil des semaines, je m’étais toujours réveillée sinon en priant, de moins prête à le... [Lire la suite]

05 août 2021

Sœur des Anges. Partie 3. Mondanités chez les Istvanfy et opéra. Les beautés de Budapest.

Agnès est reçue à Budapest par des aristocrates : les Isvanfy. Par eux, elle découvre un univers mondain et raffiné...Depuis mon arrivée en Hongrie, j’avais découvert une cuisine très éloignée des menus touristiques offerts aux très nombreux visiteurs de Budapest et particulièrement savoureuse mais ce dîner de Noël fut un sommet. Mon hôtesse le commenta avec une telle justesse que je peux que répéter ses propos : -N’oubliez pas, Agnès, que nous sommes des aristocrates et donc des nostalgiques de l’Empire austro-hongrois. Ce... [Lire la suite]
05 août 2021

Sœur des Anges. Partie 3.A l'Opéra avec Sandor et Szilvia

Agnès accompagne ses hôtes, Sandor et Szilvia, à l'opéra de Budapest. Elle aime le spectacle mais il est clair que des regards ennemis la suivent. Ainsi, dans ce très beau lieu à l’imposante façade, je revis cet opéra de Mozart, à la fois si pur et si intemporel. Très élégamment vêtus, elle d’une longue robe verte avec une parure d’émeraudes et lui en costume très strict mais bien coupé, Sandor et Szilvia étaient impressionnants. J’avais tenté moi-même de leur faire honneur en portant un tailleur gris mais mon hôtesse m’avait... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2021

Soeur des Anges. Partie 4. Un mari envoûté et une fille fragile.

Toujours en Hongrie, Agnès téléphone à sa fille Léonie.  Celle-ci a un amant italien vindicatif... Comme je l’avais fait pour Noël, je téléphonai à ma fille et la trouvai beaucoup plus calme. Elle s'était disputée avec son amant italien et en restai amère. Il n'était pas du tout sûr, en fin de compte, qu'un homme mûr convienne à une jeune fille. Elle avait fini par le trouver très cochon et ne voulait plus trop le voir. Il pouvait être moqueur aussi et même insultant. Elle n'avait pas voulu, d'abord, en parler à son père... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 août 2021

Sœur des Anges. Partie 4. On la fête le 27 décembre.

3. Rencontrer Sœur Maria. Une Espagnole à Budapest. Il faisait désormais très froid et les jours étaient gris. La maison d’hôtes était de nouveau accessible aux touristes mais je n’y vis pas grand monde. Mes hôtes, souhaitant que je reste dans la zone privée du palais, m’avait encore déplacée. Je disposais cette fois de trois pièces dont une très jolie bibliothèque. C’est dans cette pièce que je reçus, quelques jours après le premier janvier sœur Maria Munoz Calderon, une sœur du Bon Pasteur. Cette congrégation s’occupait... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2021

Soeur des Anges. Partie 4. J'ai laissé mon indépendance, les petits cafés...

Il suffisait de l’écouter et de la regarder, elle si courtaude et disgracieuse, pour adhérer à ce qu’elle disait. Elle avait dû aider beaucoup d’êtres blessés à changer de vie et à retrouver l’espoir, illustrant l’Évangile . La foi, si vous en aviez comme cette graine de moutarde…Elle ne donnait envie d’aller jusqu’au bout de ma tâche, sans abdiquer. -J’ai lu que Sara a longtemps hésité avant d’y entrer car, quoique déjà très charitable et sociale, elle aimait sa liberté ; de plus, elle avait un fiancé. Elle a écrit plus tard... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 août 2021

Soeur des Anges. Partie 3. Sara : vocation et mise à l'épreuve.

Agnès a fait la connaissance de Soeur Maria, une religieuse d'origine espagnole. Celle-ci lui parle du cheminement d'une soeur hongroise, Sara Salkahasy, et de l'engagement de celle-ci contre le nazisme... Cette fois, elle eut un gentil rire. -Ah bien sûr ! Vous savez, quand on veut vous mettre à l’épreuve ! On n’a pas été tendre avec moi mais attention, Vatican II est passé par là et je n’ai jamais été humiliée, en proie au doute comme elle. C’était des temps plus durs. Ses supérieures guettaient certainement et... [Lire la suite]
03 août 2021

Sœur des Anges. Partie 3. Sara : une vie courageuse...

Soeur Maria, qu'Agnès découvre, présente à celle-ci l'héroïsme d'une soeur hongroise : Sara Salkahasy... -Pour protester contre l’idéologie nazie, elle changea son premier nom de famille en celui de Salkaházy, à la sonorité plus hongroise. Et pour compléter le tableau, elle a composé une pièce de théâtre retraçant la vie de sainte Marguerite de Hongrie, qui venait d’être canonisée en 1943. Elle l’a fait représenter en mars 1944, le jour même où les troupes allemandes ont occupé la Hongrie et ont supprimé supprimaient toutes les... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2021

Sœur des Anges. Partie 3. Agnès et les trois épreuves...

Agnès fait la connaissance d'une soeur espagnole qui l'éclaire sur les raisons de sa présence en Hongrie. Elle a une mission à accomplir et pour cela, elle doit se préparer...Nous restâmes silencieuses l’une et l’autre dans l’exemplarité de cette vie nous frappaient. Je me sentais à la inquiète mais libérée. Je ne pouvais vouloir une vie comme celle de Sara et me trouvais peu d’envergure mais je commençais à voir ce que j’allais faire de cet argent que j’avais. Je repris la parole. -Vous savez, ma sœur, combien je suis contente de... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2021

Sœur des Anges. Partie 3. Agnès et le Musée de la Terreur.

Je devais me rendre au Musée de la Terreur et l’appréhendais comme un lieu d’imposture. Chaudement mais simplement vêtue, je pris le tramway pour me rendre avenue Andrassy et découvris un vaste bâtiment. Celui-ci avait abrité le siège des Croix-fléchées qui avaient contribué à exterminer plus de 600 000 juifs hongrois et des milliers de tziganes. De 1945 à 1956, il avait également hébergé le siège de l'AVO, la police secrète communiste, qui y avait torturé et assassiné fascistes, démocrates et communistes trop indépendants. Racheté... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :