16 juillet 2021

Soeur des Anges. Partie 4. Ecrire sur la Hongrie, le nazisme et Sara. Et convaincre !

En écrivant un livre sur la religieuse Sara Salkahazy, martyr du nazisme, Agnès Donnelle entreprend unt tâche difficile. Que faut-il mettre en évidence? Que faut il éviter.... -Eh bien, il y a quatre parties mais il semble bien que votre idée de départ est oubliée. Vous deviez écrire sur Sara alors pourquoi accorder tant de place aux autres ? Gitta Mallascz le père Klinka... Les Dialogues avec l'Ange ...Raoul Wallenberg ! S'agit-il d'une biographie ou de quatre ? -Enfin, il s'agit d'un seul et même... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 juillet 2021

Soeur des Anges. Partie 4. Un livre sur Sara Salkahasy, martyr du nazisme : comment bien faire ?

  Ecrire un livre sur les résistants hongrois au nazisme est une lourde tâche d'autant qu'agnès Donnelle subit bien des influences. Au centre de son livre, doit rayonner Sara Salkahasy ! Soeur Maria, l'amie d'agnès, se montre très dirigiste... -Sandor et Szilvia m'ont aidé et leurs enfants aussi et même Bogdan, le père de mon hôte ! Je me suis renseignée. Une biographie plaît d'autant plus qu'on y ajoute des notes vraies et c'est grâce aux confidences de ces Hongrois que j'ai pu le faire ! Le lecteur français... [Lire la suite]
16 juillet 2021

Soeur des Anges. Partie 4. Evoquer ou non Gitta Mallasz ?

Dans le livre qu'elle veut écrire sur les méfaits du nazisme en Hongrie, Agnès Donnelle, veut citer beaucoup de personnalités. Ce n'est pas du goût de Soeur Maria, qui la guide sur ce livre. Parler de Gitta Mallascz, par exemple, est maladroit... -Ah ? Et Gitta Mallascz ? Elle est née dans une famille de la haute bourgeoisie austro-hongroise, proche du parti nationaliste pro-nazi, autoritaire et antisémite, dirigé par l’Amiral Horthy dont vous venez de parler. Douée pour le sport, les lettres et les arts, championne de... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 juillet 2021

Soeur des Anges. Partie 4. Bien écrire n'est pas trop écrire !

Après ce qu'elle a vécu en Hongrie, Agnès Donnelle est en effervescence. Elle veut écrire un livre sur ceux qui ont résisté au nazisme hongrois et ont souvent trouvé la mort. Mais tout se mêle dans sa tête. Il lui faut du repos. Soeur Maria, son amie, lui conseille des vacances. J'étais irritée. -Comme vous la traitez ! Et de Raoul Wallenberg, bien entendu, il ne faut pas non plus parler ! C'est un diplomate suédois qui, dès le départ, a tout pour réussir. Héritier de l'empire industriel et financier de la famille... [Lire la suite]
08 juillet 2021

Soeur des Anges. Partie 4. Une institution charitable au lac Balaton.

3. Rêves et épreuves au lac Balaton.   Agnès est invitée par des soeurs à passezr de belles vacances au lac Balaton. Elle devrait y faire un séjour paisible. J'ignorais, avant de m'y rendre que la congrégation à laquelle appartenait sœur Maria disposait d'une propriété auprès d'un lac dont la réputation de beauté ne me parut pas usurpée. Dans un grand chalet en pleine nature, travaillaient des femmes d'âges divers que la souffrance avait marquées parfois très jeunes. Là, elles se répartissaient en ateliers divers :... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 juillet 2021

Soeur des Anges. Partie 4. Un choc ancien.

Je rêvai d’abord de Bourges où j’avais longuement vécu. J’avais onze ans et, pour la première fois de ma vie, j’avais commis une imprudence. J’étais allée chez une amie dont les parents étaient musiciens et pour me plaire et me faire rire, ceux-ci avaient joué pour moi du piano à quatre mains. Me rendant compte que le temps avait passé trop vite, je m’étais décidé à les quitter à regret et le père de mon amie, constatant qu’il faisait noir, m’avait accompagné un bout de chemin. Il m’avait quitté non loin de mon domicile et il me... [Lire la suite]

08 juillet 2021

Soeur des Anges. Partie 4. Humiliée, blessée autrefois.

Le séjour d'Agnès en Hongrie se termine. La voilà qui rêve d'événements anciens de sa vie et d'humiliations amicales ou amoureuses... Un autre rêve fit renaître les démons du passé. J’avais cette fois dix-sept ou dix-huit ans et j’étais fascinée par une grande fille blonde qui était en terminale avec moi. Elle me paraissait déjà bien connaître et le sexe et l’amour alors que j’étais encore d’une naïveté absolue. Elle allait souvent à Paris, où son père qui avait divorcé de sa mère, vivait et elle en revenait souvent très gaie. Elle... [Lire la suite]
08 juillet 2021

Sœur des Anges. Partie 4. Agnès rêve du passé.

Je rêvai également d’une jeune Benoît qui était inscrit en faculté de lettres comme moi. Il était grand et mince, blond lui aussi et d’une beauté discrète. Lui-aussi je l’avais évincé de ma mémoire et pour cause. Comment j’avais pu me retrouver au lit un samedi après-midi avec lui, je n’en avais aucun souvenir. Il me plaisait beaucoup. Ses réparties en cours étaient intelligentes et appréciées de nos professeurs. Il s’habillait joliment, mêlant les styles et il était pour moi l’incarnation du dandysme. Curieusement, il m’aimait bien... [Lire la suite]
08 juillet 2021

Sœur des Anges. Partie 4. Témoin d'une agression au lac Balaton.

Bientôt, Agnès quittera la Hongrie, pays qui l'a transformée. En vacances au lac Balaton avec des soeurs, il lui arrive une étrange aventure.  Il me restait une aventure à vivre auprès de ce lac. Jusqu'à maintenant, j'avais été menacée ou frappée mais toujours j'avais reçu de l'aide. Il s'agissait d' une force spirituelle qui ne venait pas de moi. Mais moi, jamais je n'étais intervenue pour secourir quelqu'un rencontrant des dangers similaires. Ne devrait-ce pas être le cas un jour ? Ce le fut et bien plus rapidement que... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 juillet 2021

Soeur des Anges. Partie 4. Lac Balaton. Moments difficiles.

Le séjour d'Agnès en Hongrie va prendre fin. Elle coule des jours tranquilles près du lac Balaton en compagnie de soeurs. UNe troublante bagarre survient et Agnès se montre forte... A l'évidence, il provoquait la jeune fille en lui criant : -Asszony ? Assozny ? Sa demande était sotte : il lui demandait si elle était une femme. Cela réussit à faire rire la pauvre Petra mais à le semonce suivante, elle se mit à pleurer. -Kurva ? Kurva ? Cette fois, il lui demandait si elle était une pute. Elle... [Lire la suite]