12 mai 2019

RUE DU REPOS.

  France Elle     RUE DU REPOS.   Nouvelle.  
Posté par merlinetviviane à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 mai 2019

RUE DU REPOS. Introduction.

Un homme qui habite rue du Repos, près du cimetière du Père Lachaise, se souvient de sa vie passée et de son amour ancien  pour une réfugiée de la guerre d'Espagne.   
Posté par merlinetviviane à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2019

RUE DU REPOS. Ne pas aimer le premier janvier.

  Au terme de sa vie, Jean-Pierre, qui était enfant sous l'occupation, se souvient de sa vie... Je vais vous dire une chose : aujourd'hui nous sommes le premier janvier. Une nouvelle année commence. Tout le monde sait cela ! A New York, à Londres ou encore à Paris, beaucoup ont dansé toute la nuit. On a dû faire pareil à Lisbonne ou à Varsovie tout comme à Stockholm ou à Helsinki. Rassurez-vous, toutes les capitales européennes ne vont pas défiler. Ce que je veux dire, c'est que le passage d'une année à l'autre est... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2019

RUE DU REPOS. Jean-Pierre. Né en 1932.

Jean-Pierre, né en 1932, est enfant sous l'occupation. Curieusement, celle-ci ne lui semble pas rebutante. Mais me direz-vous, qu'êtes-vous en train de lire ? L'amorce d'une rubrique nécrologique ? Non, pas du tout. Je vis seul de toute façon et je n'irai pas dans une de ces maisons. La vie m'a doté d'une santé solide ; je suis vieillissant mais valide même si je ne cours pas aussi vite qu'autrefois ! Non, je n'aime pas l'ambiance du premier janvier car c'est une fête convenue. On mange beaucoup, on se force à... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2019

RUE DU REPOS. Une famille dans la guerre. Temps difficiles.

Je crois que le premier janvier comme date d'anniversaire est resté lié à de bons souvenirs même au début de la guerre pour la simple raison qu'on était pas séparés. Il y avait Georgette ma mère et Lucien mon père et la ribambelle des frères et sœurs : Robert et Raymond mes grands frères d'un côté et Jacqueline et Monique, mes jeunes sœurs, de l'autre. Moi, Jean-Pierre, j'étais au milieu. Comme vous le voyez, nos jeunes parents étaient à la tête d'une petite tribu et il leur fallait autant d'énergie que de fermeté pour mener... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2019

RUE DU REPOS. Une famille française dans la guerre.

  Jean-Pierre : années de guerre. Père au STO et mère faisant face. C'est son départ qui a semé la panique ; Vous imaginez une femme seule à Paris -dont elle n'était pas originaire- avec tous ces enfants ! Elle a pris une décision qui lui coûtait mais correspondait au désir de son mari : elle nous a séparés. Mes deux frères et moi sommes partis en Dordogne chez sa sœur aînée et nous avons vécu à la campagne, pas privée d'école, non mais sollicités pour aider à la ferme. Nous nous sommes retrouvés à traire des... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 mai 2019

RUE DU REPOS. Un adolescent d'après-guerre.

Jean-Pierre : un adolescent dans la France de 1945. La fin de la guerre. Mes frères et moi revenant de Dordogne. Le nouvel appartement de Paris près du Père Lachaise alors que nous avions habité au pied de Montmartre. Mon père, revenu d'Allemagne, fou de joie mais déboussolé. Et dans Paris sillonné cette fois par les armées de la libération, le sentiment que tout allait s'arrangeait puisque nous nous étions tous retrouvés. Robert, mon frère aîné, allait avoir dix-huit ans. Raymond, dix-sept. J'en avais seize et mes sœurs... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2019

RUE DU REPOS. La mort du père.

Un premier janvier où on avait mentionné mon anniversaire sans le fêter outre mesure, mon père est sorti faire un tour. Un bus l'a renversé : il est mort sur le coup. C'était un accident bizarre mais il ne serait pas suicidé. Non, pas lui. On en est restés à l'accident. Ils avaient eux-mêmes travaillé très vite et sans doute étaient-ils désemparés. J'entrais dans une sphère de la « connaissance » dont ils s'étaient -bien qu'intelligents- sentis exclus. Malgré cela, il nous fallait rester unis. On avait, se... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2019

RUE DU REPOS. Une chambre, rue du Repos.

Après la guerre, Jean-Pierre, dont la famille a éclaté, reste seul à Paris. Il est mélancolique. Et je suis resté là. Et j'ai fait des études de droit. Oui, moi, le fils de pauvres. Et je suis devenu substitut du procureur.... En ces temps d'après-guerre et de reconstruction, il n'était pas toujours simple de trouver un logement à Paris. Je vous ai dit que nous étions dans le vingtième arrondissement. Je suis le seul de ma famille à y être resté. Et quand j'écris cela, je veux signifier que je n'en suis jamais parti, même si... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2019

RUE DU REPOS. Une forêt de tombes consolantes.

Après la guerre, un jeune homme, dont la famille a éclaté, trouve une consolation parmi les tombes illustres, au Père Lachaise... Toujours est-il que je me lassais de parcourir Paris à pied et décidai un jour de tourner le dos à mes craintes. J'entrai dans le cimetière et, me servant d'un guide, je cherchais les tombes d'hommes qui, par leur œuvre et leur personnalité, avaient compté pour moi : Eugène Delacroix, Géricault, Camille Pissarro et Chopin. On était fin décembre et la lumière était basse alors que le temps, lui,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :