21 octobre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 3. Une tâche héroïque ...

L'aventure qu'Agnès a vécue dans la villa provençale la hante beaucoup. Aussi cherche-t'elle un soutien auprès de religieuse. Elle veut une mission qui la laverait, la rendrait neuve... -Oui mais je me suis trouvée à faire bien différemment que prévu. Je pensais être un soutien pour eux en les faisant s’exprimer et s’amuser mais au lieu de cela, j’ai suivi une tout autre pente. J’ai appartenu à bon nombre d’invités qui ont fréquenté la villa et y ai trouvé un vif plaisir. Voyez-vous, j’ai voulu les aider à se révéler à eux-mêmes à... [Lire la suite]

21 octobre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 3. Paris. Une rencontre déplaisante.

  Il n'est pas si simple de changer de vie. A peine arrivée à Paris, Agnès s'en rend compte. Elle se trouve face à Matteo, un des hommes de la villa maudite... Je partis aussitôt pour Paris où j’avais décidé de rester une nuit. Ma mère m’y emmenait adolescente et nous allions au théâtre. Je voulais profiter de ce court voyage pour m’imprégner à nouveau de cette belle capitale et des lieux où j’avais marché et ri avec elle. Je me promenais le matin de mon arrivée dans le quartier du Palais Royal, après avoir déposé mes... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 octobre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 3. Docilité sexuelle.

Pourquoi Agnès qui a connu le sombre Matteo dans d'étranges cirscomstances se laisse-t'elle de nouveau dominer par lui à Paris, alors qu'elle veut changer de vie.  Mue par une volonté qui m’était supérieure et à laquelle je ne comprenais rien, je me déshabillai tandis que lui allait fourrager dans un petit débarras. Il en revint avec une couverture qu'il jeta à terre puis se se mit nu lui-aussi et en m'enlaçant, il m'embrassa. Quand il me sentit plus abandonnée, il m’écarta les cuisses de la main. Nous étions toujours debout... [Lire la suite]
21 octobre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 3. Matteo. Ambiguïtés.

Agnes arrive à Paris et doit se rendre en Hongrie. Sur sa route, elle retrouve Matteo, un de ces initiateurs de la villa provençale où elle a eu le sentiment de vendre son âme au diable. Comme par le passé, celui-ci la séduit. Je me levai et tentai de me débattre mais il était fort, me serrai le bras et voyant que je résistai encore, il me tira les cheveux et me gifla. Puis, il me fit passer par les cuisines et me fit monter un escalier qui conduisait à une petite chambre et m’y enferma. Très vite, j'entendis du bruit en bas. Il... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 3. Une ligne de défense nommée Sara...

    3.  L'Alcyon club. Agnès n'a pas le choix. Elle a, jadis, signé un contrat qui l'a jeté dans les griffes d'êtres maléfiques. Seul un grand changement intérieur peut la sauver. Sara Salkahazi, cette religieuse hongroise qui, pendant la guerre, a choisi de partager le sort de condamnés à mort, semble lui offrir une solution... Sara Salkahazi était née à Kassa, en Slovaquie, en 1899 et comme moi, elle était née un onze mai. Y avait-il, en Hongrie, cet éclatement d’arbres fruitiers qui avait enchanté mon... [Lire la suite]
16 octobre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 3. L'Alcyon club. Des Hongrois à Paris.

  Agnès veut échapper à un contrat qui l'a mise sous l'emprise du Mal. Elle se rapproche de la foi. Pour préparer son voyage en Hongrie, elle rencontre des membres de l'Alcyon club... Je me reprochai beaucoup ma futilité. Pourquoi être restée trois jours dans cette chambre miteuse avec un Matteo alors que m’attendait un être saint à la santé vacillante ? Il ne fallait plus être légère. J’allais donc dans la première église venue, le premier cimetière venu, non pour demander hypocritement pardon pour moi –même mais pour... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 octobre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 3. Gabor Milahy. Celui qui parle de Sara...

  A Paris, Agnès qui se prépare à partir en Hongrie pour y faire des recherches sur une religieuse hongrois morte martyre, est accueillie à l'Alcyon club, une association de Hongrois vivant en France... Le premier soir, ils parlèrent en hongrois devant moi avant que Lila ne se mette à rire et traduise. Ce n’était rien que des vœux de bienvenu. Le lendemain un homme âgé vint faire la lecture des documents que m’avait donné la vieille religieuse en m’en fit lentement la traduction. Pour le reste, à savoir ce qui était déjà... [Lire la suite]
15 octobre 2019

SOEUR DES ANGES. Partie 3. En apprendre sur Sara à l'Alcyon club...

    Agnès veut se rendre en Hongrie. Elle est tout d'abord accueillie à Paris par des Hongrois qui ont formé une association : l'Alcyon club... J’acquiesçai et mon interlocuteur en parut touché. Puis il déclara vouloir me laisser tout à ma lecture. Le lendemain et le surlendemain, il revint. J’avais déjà beaucoup appris mais il ne montra rétif quand je le questionnai. Tout ce qui concernait Sara à Budapest devait être traité en Hongrie. En termes d’années, c’était peu. Elle avait été assassinée en 1944, un vingt-sept... [Lire la suite]
15 octobre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 3. Agnès traquée...

Juste avant de s'envoler pour la Hongrie, Agnès, qui a été reçue à Paris par une association hongroise, se rend dans un centre commercial puis dans un cimetière où elle est assaillie par des esprits mauvais... La veille de mon départ, j’allai faire quelques courses dans une galerie marchande que Lila m’avait conseillée. Acheter gros pulls d’hiver, bottes et manteau n’y serait pas très onéreux et, attendu que j’allais arriver à Budapest à la fin du mois de septembre, il était préférable de me prémunir. A plusieurs reprises, je... [Lire la suite]
15 octobre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 3. Étranges rencontres à l'aéroport...

A Paris, avant d'entreprendre un voyage en Hongrie, Agnès Donnelle a été accueillie par un cercle hongrois. La voici maintenant à l'aéroport. Le dernier jour vint et le couple fut des plus délicats avec moi. Gabor Milahy le fut aussi. Ce fut lui d’ailleurs qui me conduisit à l’aéroport. J’avais adoré le bel appartement tendu de blanc et d’or et les salons si stylés de l’Alcyon Club où l’on m’avait si bien accueillie mais le chagrin s’en prenait à moi et je les priai de me laisser attendre l’avion seul. Ils me laissèrent avec... [Lire la suite]