27 décembre 2020

Ecrits hybrides. Au Cœur des Abysses. (3)

Cette fois-ci, il voulait conduire Challenger huit, au cœur de la fosse des Mariannes. Ce serait la plongée la plus profonde de l’histoire ! 10928 mètres ! Donc plus fort que James Cameron, Monsieur Titanic et ses 10908 mètres ! Plus aussi que le Suisse Jacques Piccard et l'Américain Don Walsh qui en 1960 étaient descendus à 10908 mètres ! En dehors de ces quatre plongées, les cinq fosses les plus profondes de notre planète restaient très peu connues. On avait longtemps pensé que les abysses étaient... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 décembre 2020

Ecrits hybrides. Au Cœur des Abysses. (4)

  A deux mille cinq cent mètres, par contre, existaient des sources d'eaux chaudes, l'eau s'étant réchauffée car elle était en contact avec le magma. On y trouvait des bactéries formant une dense matière organique qui servait de nourriture. Il y avait de quoi être étourdi ! Quoi, une vie sans les hommes. Les animaux ici nageaient lentement  et pouvaient ralentir leur métabolisme pour les adapter à des jeûnes prolongés. Si un vertébré aussi gigantesque qu'une baleine venait à s'échouer, des centaines d'habitants des... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2020

Récits hybrides. Le Square au petit chien.

  LE SQUARE AU  PETIT CHIEN    
Posté par merlinetviviane à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2020

Ecrits hybrides. Le Square au petit chien.

LE SQUARE AU PETIT CHIEN   - Cette fois, ça y est, je m’en suis défait, de ce complexe pesant ! Pendant des années, on l’a bien pensé, que je ne savais ni dessiner ni peindre. Enfin, juste ce qu’il fallait pour ne pas être pris au sérieux. C’est qu’il aurait bien un bon coup de crayon, seulement, la perspective et lui, les couleurs et lui…Bon et puis, son talent se relativise vite ! Franchement, ce choix de la peinture naïve….N’importe quel peintre qui perce actuellement fait du non-figuratif, non ? Euh bien... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2020

Ecrits hybrides. Le Square au petit chien.

Michel Pèlerin regardait les trois dernières toiles qu’il avait peintes et son impression première restait juste : voilà des toiles qui le surprenaient car elles s’appartenaient à elles-mêmes. Elles étaient déjà indépendantes de lui et c’était bien là ce qui était intriguant. Il dessinait et peignait depuis une quinzaine d’années et ce qui était au départ un humble passe-temps était maintenant très prenant. Il avait, depuis longtemps, cessé de griffonner à la sauvette. Il disposait désormais d’un atelier situé au fond du jardin... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2020

Ecrits hybrides. Le Square au petit chien.

  Profitant d’une exposition-vente dans la petite ville voisine, il s’empressa d’y présenter une série de ses œuvres et notamment, ces trois tableaux. Les deux premiers trouvèrent acquéreurs dès le premier jour, ce qui le combla d’aise. Au moins, Adeline ne se verrait-elle pas ainsi caricaturée et sa femme ne se plaindrait-elle pas de l’évocation d’une jeunesse qu’elle préférait oublier. Le troisième tableau, par contre, lui resta sur les bras. On le trouvait joli, on lui en faisait compliment mais on le lui laissait. Pèlerin... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 décembre 2020

Ecrits hybrides. Le Square au petit chien.

Dupont-Debailly changea le tableau de place plusieurs fois. Au final, il réaménagea entièrement son cabinet de travail pour lui faire une place. Il n’exerçait plus mais rédigeait ses Mémoires. Elles intéresseraient à coup sûr la profession. Il fit repeindre le dit bureau et changea toutes les œuvres qui s’y trouvaient afin que le « Square au petit chien » y trouvât se place. Les femmes étaient vénales (il y en a qui vendent leurs enfants) et les enfants charmants à souhait. Le jeune homme avait l’air veule d’un rabatteur... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2020

Ecrits hybrides. Le Square au petit chien.

Le tableau passa de mains en mains avant de rejoindre l’échoppe de Gaétan Richelieu. Il avait repris sa forme antérieure : la colère couvait. Dans l’année qui suivit, il fut acheté par une quadragénaire divorcée qui apprécia l’œuvre exquise qu’elle avait achetée. Toute colère, toute amertume avait disparu du tableau qui représentait une simple scène citadine : des mères au square…Pendant six à huit mois, tout fut au mieux. Le tableau adorait Agnès Desarthy, une comédienne qui rongeait son frein et ne faisait pas la... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 octobre 2020

NOUVELLE FANTASTIQUE. LA FEMME DANS LE CERCUEIL.

FRANCE ELLE     LA FEMME DANS LE CERCUEIL   Nouvelle fantastique      
Posté par merlinetviviane à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 octobre 2020

NOUVELLE FANTASTIQUE. LA FEMME DANS LE CERCUEIL. Présentation.

    LA FEMME DANS LE CERCUEIL. Présentation de la nouvelle.     Heureusement mariée, Julie parcourt le monde avec son mari. Tout va bien jusqu'au jour où elle tombe sur un livre étrange où l'héroïne meurt sauvagement. Sans qu'elle comprenne pourquoi, Flore Arngeli, la figure maîtresse de ce livre, s'en prend à elle et la persécute. Qu'est-ce qui est réel? Qu'est-ce qui est fictif? Voilà des questions que Julie devra se poser si elle veut se débarrasser de ce spectre féminin qui l'empêche de vivre...  
Posté par merlinetviviane à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :