24 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Paris. Réapparition de Matteo.

A Paris, où Agnès attend de partir pour Budapest, tout s'annonce bien. Mais Matteo est là... Je partis aussitôt pour Paris où j’avais décidé de rester une nuit. Ma mère m’y emmenait adolescente et nous allions au théâtre. Je voulais profiter de ce court voyage pour m’imprégner à nouveau de cette belle capitale et des lieux où j’avais marché et ri avec elle. Je me promenais le matin de mon arrivée dans le quartier du Palais Royal, après avoir déposé mes affaires à l’hôtel quand je fus interpellée par une voix masculine. Me... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Paris. Agnès et Matteo. Etreintes à Paris.

Mue par une volonté qui m’était supérieure et à laquelle je ne comprenais rien, je me déshabillai tandis que lui allait fourrager dans un petit débarras. Il en revint avec une couverture qu'il jeta à terre puis se se mit nu lui-aussi et en m'enlaçant, il m'embrassa. Quand il me sentit plus abandonnée, il m’écarta les cuisses de la main. Nous étions toujours debout et il me masturba vigoureusement. Je me surpris à devenir très vite extrêmement mouillée. Il ne me venait pas à l’esprit de l’arrêter et j’essayai au contraire d’être le... [Lire la suite]
24 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Matteo et Agnès. Retrouvailles, sexe, menaces.

Nous nous rhabillâmes ensuite et il m’offrit enfin du café. Je me recoiffai, me remis du rouge à lèvres et lui que je devais regagner mon hôtel. Il parut tout à fait d’accord et se montra très accorte.-Franchement, te revoir me fait un immense plaisir ! Je ne suis pas très raffiné comme homme, je le sais bien mais pour ce qui est du sexe, je te conviens sacrément ; quant à toi, je t’interdis de dire que ton âge t’empêche de faire certaines choses. Tu es très excitante, très douée et n’oublie pas que trouver des hommes... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Matteo à Paris. Enfermement et violence.

  Agnès veut partir en Hongrie et séjourne à Paris à l'Alcyon Club, une association hongroise. Il n'est cependant pas facile d'échapper à son passé et la voilà face à Matteo, qu'elle a connu en Provence, dans une villa des plaisirs... Je me levai et tentai de me débattre mais il était fort, me serrai le bras et voyant que je résistai encore, il me tira les cheveux et me gifla. Puis, il me fit passer par les cuisines et me fit monter un escalier qui conduisait à une petite chambre et m’y enferma. Très vite, j'entendis du bruit... [Lire la suite]
23 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Sexe et objet magique.

A Paris où Agnès se rend avant son départ pour la Hongrie, une rencontre délicate se produit. Mattéo, l'un des ininiateurs de la villa des Anges, est là. Il reprend ses droits sur Agnès. Craignant qu'il ne me manœuvre et finisse par me donner des coups, je pris sa main et la guidai entre mes jambes pour qu’elle m’ouvre et me caresse. Elle le fit puis s’arrêta. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il ne mentait pas. -Bon voyage. -Merci beaucoup. -Merci, merci...Commence par t'attifer autrement et enlève ton maquillage,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Sara, née à Kassa...

3. Alcyon club. Sara Salkahazi était née à Kassa, en Slovaquie, en 1899 et comme moi, elle était née un onze mai. Y avait-il, en Hongrie, cet éclatement d’arbres fruitiers qui avait enchanté mon enfance ? Avait-elle admiré, elle-aussi les pommiers, les cerisiers et les poiriers, qui ne sont jamais aussi beaux qu’en cette saison ? Et si oui, avait-elle comme moi, voulu se précipiter vers eux pour recueillir dans mes mains, les beaux pétales roses ou blancs de leurs fleurs ? Elle avait perdu Léopold Salkahazin, son... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Une grande cause à servir !

Agnès, qui s'est sentie avilie, cherche une grande cause à défendre mais elle en a déjà abandonné plusieurs... Ma médiocrité était une offense à ma grandeur. Moi qui avais toujours répondu à la faiblesse, je devais répondre à la force et cette découverte me stupéfia car elle était limpide. J’avais abandonné Jean et Djamila en Algérie et jeté à la mer les personnages des autres écrits dont j’avais rêvés : les Indonésiens, les Croates, les Afghans, les Libanais. Je ne m’inspirais de personne, tentant de mener à bien mes pâles... [Lire la suite]
22 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Rencontre avec Lila Favart, une Hongroise à Paris.

Je quittai Lille pour revenir à Paris et compris brusquement qu’après cette étape, j’irai en Hongrie. Mince et brune, la jeune cinquantaine, Madame Favart était charmante. Elle était hongroise par sa mère et Artur, son mari l’était aussi. Il était cardiologue, ce qui la ravissait et l’effrayait : -Vous savez, Agnès, il travaille sans arrêt. Ses patients le vénèrent. Moi, je suis un oiseau des îles ! Imaginez donc ! Je passe mon temps à m’occuper de cette association, organisant des concerts, des expositions et des... [Lire la suite]
22 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Une enfant sans peur, une jeune femme en recherche : Sara.

Le lendemain un homme âgé vint faire la lecture des documents que m’avait donné la vieille religieuse en m’en fit lentement la traduction. Pour le reste, à savoir ce qui était déjà traduit, il se dit prêt à guider la lecture. Il s’appelait Gabor Milahy et devait avoir soixante-dix ans environ. -Sara était une enfant active et sans peur. Jeune fille, elle a cherché sa voie. Elle avait le bagage nécessaire pour enseigner dans le primaire, ce qui faisait d’elle une jeune fille éduquée mais elle a voulu se frotter au monde du travail.... [Lire la suite]
22 août 2021

Sœur des Anges. Partie 2. Sara Salkahasy : profane, novice puis religieuse...

A Paris, au club Alcyon qui regroupe des Hongrois, Gabor Milahy présente à Agnès, qui s'apprête à partir pour Budapest, le cheminement d'une religieuse avant la guerre. -Sara a eu vingt ans en 1909…Non, ce n’était pas courant. Expliquez-moi pourquoi elle a fait cela. -Il existait des lycées de riches et des instituts où les élèves ne venaient pas de milieux favorisés. Sara a travaillé dans l’un de ses instituts. Elle était proche des jeunes filles à qui elle faisait aimer la littérature hongroise. Ce que ces jeunes filles lui... [Lire la suite]