02 décembre 2022

Henry Gunther, celui qui continuait la guerre.(2)

    2. Un espoir qui vacille. Malgré tout, en 1917, Henry s'était senti mal. Le 5 avril, les Etats-Unis, son pays, était entrer en guerre. De façon abstraite, il comprenait : trop de provocations émanant de l'Allemagne, trop de freins à l'économie, des morts américains aussi. Il fallait réagir ! Et puis en Europe, la guerre s'éternisait. Les soldats n'en piuvaient plus, il y avait déjà tant de morts ! On sacrifiait, on sacrifiait encore et pour quoi en fin de compte? Maintenant que le Président s'était décidé, on... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 décembre 2022

Henry Gunther, celui qui continuait la guerre. (3)

    3. Dans la guerre. Mais ça n'avait pas fonctionné comme cela; non, pas du tout. Fin 1917, la guerre ne s'était pas arrêtée. Au départ, dans ses rêveries, Henry, qui était germano-américain avait donné l'avantage à l'Allemagne. Force lui était que ses prédictions n'avaient pas été heureuse. Le Géant américain faisait du bon travail, les Russes avaient d'autres soucis mais lui, Henry, en avait un énorme : on allait le mobiliser. Il se raidissait.  La convocation arriva, pourtant. Elle le laissa stupéfait. Il... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2022

Henry Gunther, celui qui continuait la guerre. (4)

    4. Tué malgré tout. L'armistice fut bien signé ce 11 novembre là entre cinq heures quinze et onze heures. Et la fin de la première guerre fut proclamée. Mais pour Henry, il n'y eut ni liesse, ni sentiment de libération et pas non plus d'envie irrépressible de joindre les siens à Baltimore. Trente secondes après, pourtant,la Première Guerre mondiale est terminée. Et la vie au front, étrange, continue. Une demi-heure après, les Américains qui sont là et les Allemands qui sont à côté se rencontrent. On... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 novembre 2022

Thiel Aurélien.

    AURELIEN THIEL CELUI QUI AVAIT DISPARU     Récit    
Posté par merlinetviviane à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 novembre 2022

Thiel Aurélien.

    En 1920, on instaure pour la première fois, de grands hommages aux soldtats morts ou disparus dans la guerre et on honore le soldat inconnu. Madeleine Thiel, provinçiale vive d'esprit, croit un temps que ce soldat inconnu que l'on a choisi au hasard, c'est son grand frère Aurélien, dont la trace a été perdu. Cependant, dans divers auspices, beaucoup de jeunes hommes blessés et amnésiques se remettent lentement. Et un jour, l'un d'eux affirme être Aurélien Thiel...   Que se passera t'il quand de retour dans sa... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 novembre 2022

Thiel Aurélien. Depuis tous ces mois, nous ne savons rien de lui.

  Journal de Madeleine Thiel.   11 novembre 1920 On commémore pour la première fois la fin de la première guerre mondiale. Il y a deux ans que la guerre est finie. Un million quatre cent mille combattants français ont péri d'un bout à l'autre du conflit. Certains ont été identifiés et leurs corps ont été rendus à leurs familles ; Ceux-là, de mon point de vue, ont de la chance. Ils ont une tombe quelque part dans un cimetière de ville ou de campagne et que l'on soit à Paris ou à Biarritz, à Bordeaux ou à Lille, à... [Lire la suite]

28 novembre 2022

Thiel Aurélien. Un soldat qui aurait retrouvé son nom.

  20 décembre 1920 Julien Auguste, mon frère aîné, m'a beaucoup énervée. Mes parents gèrent depuis longtemps deux hôtels restaurants fort prospères à Versailles. Ils vieillissent bien sûr mais sont encore sur le pont. Comptabilité impeccable, profits, personnel fiable, clients fidèles, excellente réputation. Julien -Auguste trouve lui qu'il faut vivre avec son temps ; il faut vivre dit-il, il faut vivre ! Les temps sont nouveaux, il faut s'adapter. Il dit aussi que mes parents accusent trop le coup. Aurélien était... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 novembre 2022

Thiel Aurélien. Le retour du fils adoré.

16 Février 1921. Watson est sur les dents et moi aussi. Après de nombreuses tractations, l'ex-soldat que mes parents sont allés voir arrive. Il retrouve les siens. Le voilà, il est là. Il nous reconnaît, il pleure ; tout le monde pleure. Il reconnaît les lieux. Avec lui, je vais dans le jardin d'hiver car je sais qu'il l'aimait beaucoup. On en a changé la décoration et le mobilier mais il y a toujours autant de plantes vertes et il dit beaucoup aimer. Il m'explique que des années durant, il ne s'est plus souvenu de qui il... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 novembre 2022

Thiel Aurélien. Il se débrouille bien, Aurélien, mon frère.

  24 Mars 1921 Nous jouons aux échecs sans cesse, dès que j'ai fini le lycée et expédié mes devoirs. Je suis une très bonne élève. Aurélien parle d'une marraine de guerre qui lui a écrit et dont il a même reçu des photos. Il voudrait la contacter de nouveau car elle était généreuse et très jolie mais redoute qu'elle se soit mariée et l'ait oublié. Je lui dis d'écrire. Watson approuve. Aurélien se débrouille très bien avec Père. Il pourrait fort bien reprendre les affaires et c'est lui après tout qui était désigné pour le... [Lire la suite]
27 novembre 2022

Thiel Aurélien. Le jardin d'hiver où nous aimions tant venir.

15 mai 1921. J'ai contacté un détective par téléphone puis je l'ai vu. Il a commencé par me faire la cour puis, comme je me fâchais, il s'est repris. Il est venu dans le jardin d'hiver, à regardé des photos d'Aurélien puis a paru rêveur. Il ne se prononce sur rien. -Vous savez, mademoiselle, il se passe de telles choses ! C'est que ce frère qui serait revenu avait peut être la conscience lourde. Des malhonnêtetés anciennes. Qui sait ? Dehors, dans les plates bandes, mon frère est là, j'en donnerais sa main à couper. La... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :