26 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL.Partie 3. Dans les montagnes.

Niels a quitté tout ce qui faisait sa vie à San Francisco pour errer dans les montagnes. Il se prépare à l'Envol... Les jours qui précédèrent son « départ », il fit plusieurs rencontres dont celle d'une Française qui voyageait là avec son mari. En parlant avec elle, il se rendit compte qu'il s'agissait d'Anaïs Basso, la jeune danseuse avec laquelle il avait pris des cours dans une école de danse à Cannes, il y avait des années de cela. Elle le reconnut aussi. Elle disposait désormais d'un beau mari bavard qui parla... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Partie 3. L'envol.

Au bord d'un escarpement rocheux, il ne vit qu'un grand vide où, se livrant à un incroyable saut, il se jeta. Sa chute lui parut très lente. Il était heureux. C'était la Nuit de l'envol. Il rebondirait forcément. Et il semble bien qu'il l'ait fait car aucune trace de lui n'a jamais été retrouvée.  Pourtant, un jeune homme blond qui lui ressemblait de façon frappante fut aperçu le lendemain à Cannes où, visitant les vieux quartiers de la ville, il cherchait une académie de danse au nom de fleur. Personne ne se soucia de... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 04:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Première de couverture.

FRANCE ELLE   LA NUIT DE L'ENVOL ROMAN    
Posté par merlinetviviane à 05:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 mars 2020

LA NUIT DE L'ENVOL. Présentation.

      Depuis toujours, Niels veut devenir danseur classique. Sa famille est hostile à son rêve mais l'enfant trouve des appuis. Adolescent, il  n'est plus au Danemark mais en France, à Cannes, où il prend des cours de danse. Il y rencontre une ancienne virtuose du piano, Irène Diavelli. Fascinée par le jeune homme, Irène aimerait être lui pour trouver, à travers cette jeune vie vouée à un art difficile, un second souffle. Entrer dans le corps d'un autre et devenir lui, c'est possible mais ça comporte... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 05:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2020

RUE DU REPOS.

  France Elle     RUE DU REPOS.   Nouvelle.  
Posté par merlinetviviane à 04:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2020

RUE DU REPOS. Introduction.

    Un homme qui habite rue du Repos, près du cimetière du Père Lachaise,se souvient de sa vie passée et de son amour ancien  pour une réfugiée de la guerre d'Espagne.   
Posté par merlinetviviane à 04:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mars 2020

RUE DU REPOS. Ne pas aimer le premier janvier.

  Au terme de sa vie, Jean-Pierre, qui était enfant sous l'occupation, se souvient de sa vie... Je vais vous dire une chose : aujourd'hui nous sommes le premier janvier. Une nouvelle année commence. Tout le monde sait cela ! A New York, à Londres ou encore à Paris, beaucoup ont dansé toute la nuit. On a dû faire pareil à Lisbonne ou à Varsovie tout comme à Stockholm ou à Helsinki. Rassurez-vous, toutes les capitales européennes ne vont pas défiler. Ce que je veux dire, c'est que le passage d'une année à l'autre est... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 04:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2020

RUE DU REPOS. Jean-Pierre. Né en 1932.

Jean-Pierre, né en 1932, est enfant sous l'occupation. Curieusement, celle-ci ne lui semble pas rebutante. Mais me direz-vous, qu'êtes-vous en train de lire ? L'amorce d'une rubrique nécrologique ? Non, pas du tout. Je vis seul de toute façon et je n'irai pas dans une de ces maisons. La vie m'a doté d'une santé solide ; je suis vieillissant mais valide même si je ne cours pas aussi vite qu'autrefois ! Non, je n'aime pas l'ambiance du premier janvier car c'est une fête convenue. On mange beaucoup, on se force à... [Lire la suite]
19 mars 2020

RUE DU REPOS. Une famille dans la guerre. Temps difficiles.

Je crois que le premier janvier comme date d'anniversaire est resté lié à de bons souvenirs même au début de la guerre pour la simple raison qu'on était pas séparés. Il y avait Georgette ma mère et Lucien mon père et la ribambelle des frères et sœurs : Robert et Raymond mes grands frères d'un côté et Jacqueline et Monique, mes jeunes sœurs, de l'autre. Moi, Jean-Pierre, j'étais au milieu. Comme vous le voyez, nos jeunes parents étaient à la tête d'une petite tribu et il leur fallait autant d'énergie que de fermeté pour mener... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 04:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2020

RUE DU REPOS. Une famille française dans la guerre.

  Jean-Pierre : années de guerre. Père au STO et mère faisant face. C'est son départ qui a semé la panique. Vous imaginez une femme seule à Paris -dont elle n'était pas originaire- avec tous ces enfants ! Elle a pris une décision qui lui coûtait mais correspondait au désir de son mari : elle nous a séparés. Mes deux frères et moi sommes partis en Dordogne chez sa sœur aînée et nous avons vécu à la campagne, pas privée d'école, non mais sollicités pour aider à la ferme. Nous nous sommes retrouvés à traire des vaches,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 04:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :