16 septembre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 4. Mal parler de Sara Salkahazi ?

Agnès Donnelle vient de finir d'écrire un livre sur Sara Salkahazi, une religieuse hongrois qui a voulu partager le sort de condamnés à mort. Cependant, soeur Maria n'est pas en accord avec sa vision des choses.  -Sandor et Szilvia m'ont aidé et leurs enfants aussi et même Bogdan, le père de mon hôte ! Je me suis renseignée. Une biographie plaît d'autant plus qu'on y ajoute des notes vraies et c'est grâce aux confidences de ces Hongrois que j'ai pu le faire ! Le lecteur français découvrira ce que mangeaient les... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2019

SŒUR DES ANGES. Parie 4. Gitta Mallasz. Une autre Juste ?

  Agnès Donnelle veut écrire un livre sur une religieuse hongroise, Sara Salkahazi. Celle-ci a partagé le sort de condamnés à mort. Cependant, elle entend évoquer d'autres figures de la résistance dont Gitta Mallasz, l'auteure des Dialogues avec l'Ange. Son interlocutrice, soeur Maria n'est pas d'accord... -Un autre livre ? Vraiment ? -oui. -Je saisis mal. Gitta Mallascz, c'est vous qui m'avez conseillé de m'intéresser à elle !Je vous ai donc écouté... Gitta est née dans une famille de la haute bourgeoisie austro-hongroise,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 4. Ne pas parler de Raoul Wallenberg ?

A Budapest, Agnès Donnelle veut écrire un livre sur Sara Salkahazi, une religieuse hongroise qui a voulu partager le sort de condamnés à mort pendant la seconde guerre mondiale. Dans son ouvrage, elle évoque d'autres figures de justes parmi lesquelles le diplomate suédois Raoul Wallenberg. Celui-ci a délivré de nombreux visas à des juifs pour leur permettre de rester en vie. Lors d'une vive discussion, Soeur Maria lui reproche d'aborder son cas. J'étais irritée. -Comme vous la traitez !   -Je pensais que l'auriez... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 septembre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 4. Félicités et inquiétudes au lac Balaton.

3. Rêves et épreuves au lac Balaton. En vacances avec Soeur Maria au lac Balaton, la française Agnès Donnelle profite de ce temps à part pour boucler son livre sur une religieuse hongroise. La paix, cependant, n'occupe pas toujours son coeur... J'ignorais, avant de m'y rendre que la congrégation à laquelle appartenait sœur Maria disposait d'une propriété auprès d'un lac dont la réputation de beauté ne me parut pas usurpée. Dans un grand chalet en pleine nature, travaillaient des femmes d'âges divers que la vie souffrance avait... [Lire la suite]
11 septembre 2019

SŒUR DES ANGES.Partie 4. Rêves angoissants au lac Balaton. (1)

  Au lac Balaton où elle est venue rejoindre une amie, soeur Maria, Agnès fait des rêves attristants qui la renvoient à son passé. Je rêvai d’abord de Bourges où j’avais longuement vécu. J’avais onze ans et, pour la première fois de ma vie, j’avais commis une imprudence. J’étais allée chez une amie dont les parents étaient musiciens et pour me plaire et me faire rire, ceux-ci avaient joué pour moi du piano à quatre mains. Me rendant compte que le temps avait passé trop vite, je m’étais décidé à les quitter à regret et le père... [Lire la suite]
11 septembre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 4.Rêves angoissants au lac Balaton. (2)

  Au lac Balaton, Agnès, jeune femme qui écrit un livre sur une religieuse hongroise, fait des rêves dérangeants alors qu'elle est venue chercher le repos auprès d'une amie, soeur Maria. Un autre rêve fit renaître les démons du passé. J’avais cette fois dix-sept ou dix-huit ans et j’étais fascinée par une grande fille blonde qui était en terminale avec moi. Elle me paraissait déjà bien connaître et le sexe et l’amour alors que j’étais encore d’une naïveté absolue. Elle allait souvent à Paris, où son père qui avait divorcé de sa... [Lire la suite]

11 septembre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 4. Rêves angoissants au Lac Balaton (3)

Agnès séjourne en Hongrie pour écrire un livre sur une religieuse hongroise qui a choisi le martyr en temps de guerre. Supposée passée d'heureuses vacances, elle est hantée par son passé et fait des cauchemars... Je rêvai également d’une jeune Benoît qui était inscrit en faculté de lettres comme moi. Il était grand et mince, blond lui aussi et d’une beauté discrète. Lui-aussi je l’avais évincé de ma mémoire et pour cause. Comment j’avais pu me retrouver au lit un samedi après-midi avec lui, je n’en avais aucun souvenir. Il me... [Lire la suite]
08 septembre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 4. Agression au lac Balaton, bravoure et départ...

  Agnès, qui termine un livre sur une religieuse hongroise ayant choisi le martyre pendant la seconde guerre, est en villégiature au lac Balaton. Elle est témoin d'une agression violente... Il me restait une aventure à vivre auprès de ce lac. Jusqu'à maintenant, j'avais été menacée ou frappée mais toujours j'avais reçu de l'aide. Il s'agissait d' une force spirituelle qui ne venait pas de moi. Mais moi, jamais je n'étais intervenue pour secourir quelqu'un rencontrant des dangers similaires. Ne devrait-ce pas être le cas un... [Lire la suite]
08 septembre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 4. Les éditions Sortiarus...

    Agnès a terminé d'écrire un livre sur une religieuse hongroise qui a choisi la martyre pendant la guerre. Il lui faut maintenant trouver un éditeur. Il lui en vient un, assez étrange... 4. D'un éditeur d'autre... Me remettre à vivre à Bourges et à enseigner en lycée ne fut certes pas facile mais il me fallait retrouver les marques d'une vie ordinaire. Je retrouvai des élèves, dans un nouveau lycée cette fois et trouvai plaisir à leur faire aimer les livres. Je louais un petit appartement non loin de mon lieu de... [Lire la suite]
08 septembre 2019

SŒUR DES ANGES. Partie 4. Un éditeur inquiétant et inquiété...

De retour de Hongrie, Agnès cherche un éditeur pour son livre sur la religieuse hongroise Sara Salkahazy. Son manuscrit finit par être accepté mais la rencontre qu'Agnès fait avec son éditeur est surprenante... Était-il naïf ou se riait-il discrètement de moi ? Je préférais ne pas y penser...Déconcerté de me sentant hésitante car il me faisait après tout honneur en me publiant, il m'encouragea en me tenant un discours exalté : -Sara Salkahazy ! Quelle trouvaille ! Si vous saviez le bonheur que j’ai eu à lire... [Lire la suite]