10 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. Future romancière ou prostituée?

Agnès a tout laissé pour changer de vie. Elle voudrait écrire un roman sur ceux qui sont opprimés . Elle pense pouvoir le faire dans une villa provençale où on lui a proposé un emploi mais on l'y considère davantage comme une prostituée de luxe... Cet abandon de mon projet, qui me paraissait de plus imminent me désolait tout de même car j’estimais être une intellectuelle. Or, se séparer du plaisir d’écrire, qui était vraiment contraignant et créatif pour la recherche effrénée de la satisfaction sexuelle vécue pour elle-même me... [Lire la suite]

10 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. Les invités arrivent !

  3. Sévices et apprentissages. On approchait du quatorze juillet et ne l’ayant jamais vu en Provence, je trépignais d’aise. Dans cette région haute en couleur, ce ne pourrait qu’être différent, la Méditerranée influant sur toute manifestation, tout événement, toute personne. C’était ma vision et je m’en ouvris à Matteo que je fis beaucoup rire : -Et à quoi t’attends-tu ? Il y aura une retraite au flambeau, un feu d’artifice, un bal ou deux, des discours et les mêmes élus qu’ailleurs, sur leur trente et un au... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. Matteo et Agnès. Plus qu'une dame de compagnie ?

Dans la villa provençale où elle a été engagée, Agnès tente de comprendre son rôle. Elle se voit comme une hôtesse. Ses deux "formateurs", Matteo et Rafféu la renseignent davantage... -Oui, je sais mais je suis une sorte de dame de compagnie. Je joue aux cartes, je fais la lecture, j’accompagne en promenade, je promène un petit chien ou deux et j’anime les repas. Il était impavide. -Je ne fais pas cela ? -Si. Tu as reçu tes robes et tes tenues ? -Oui mais je n’ai pas ouvert les cartons. -Ah, c’est pour ça, alors. ... [Lire la suite]
10 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. Une éducation soignée.

  Engagée pour être hôtesse dans une belle propriété provençale, Agnès découvre qu'elle sera donnée encore et encore aux hommes qui viendront. Elle reçoit une étrange formation. Je restai donc un moment à attendre, dans une position aussi inconfortable que violemment érotique puis je m’avisai que si mes seins pincés me faisaient moins souffrir, mes deux conduits intimes paraissaient bien plus dilatés et accueillants et se montraient désireux qu’on leur prête un plus grande attention. Quand la porte s’ouvrit à nouveau, je crus... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. D'autres viendront...

  Dans une villa provençale où elle a été engagée comme maîtresse de cérémonie, Agnès a deux amants et vit un grand épanouissement sexuel. Elle est en fait préparée à d'autres étreintes et le sait... Matteo fut le premier à retrouver ses esprits : -Elle t’a vraiment bien choisie ! Ce sera parfait! Tu iras avec le reste du personnel à la fête ce soir. Le feu d’artifice est très joli à Manosque. Seulement à partir de demain, tout est changé. On ne se verra pas beaucoup. -La chambre à côté de la mienne…Le premier... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. Les frères Antonelli.

  4. Condamnée à être offerte. Les frères Antonelli furent les premiers à arriver. Ils se prénommaient Jacques-Emile et Henri. Âgés respectivement de soixante-seize et soixante-douze ans, ils se tenaient encore bien droit, étaient fluets et plein d’allures avec leurs vestes aux couleurs pimpantes et leurs pantalons droits. Pour un peu, il leur aurait suffi de sortir d’une voiture de collection renvoyant aux années cinquante et de porter chacun un canotier pour qu’on ait le sentiment de faire connaissance avec des émules de... [Lire la suite]

06 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. Arrivée des invités.

Mes deux premiers invités avaient tous deux étudié au conservatoire de Nice puis à Paris. L’un avait fait une solide carrière de pianiste et l’autre, qui avait appris le violon, avait fait partie d’un quatuor dont la réputation était longtemps restée solide. A un âge où il est difficile de rester les professionnels qu’ils avaient été, ils restaient très jeunes d’esprit et passionnés de ces Liszt, Mendelssohn, et Ravel qu’ils avaient porté sur tant de scènes françaises. Une des salles de la belle demeure avait une acoustique... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. Est-ce que j'étais belle ?

Tout le monde se prépara pour un premier dîner servi à l’intérieur et pour la circonstance, je revêtis une robe noire découvrant tout juste les genoux et au sage décolleté arrondi. Je lâchai mes cheveux que j’avais jusque-là ramassé en arrière et chaussait des escarpins noirs à fin talons rouges. Pas de bijoux mais du parfum, du vrai, à forte dominante de santal. Est-ce que j'étais belle, je l’ignorais mais séduisante et souriante très certainement. Servi dans une vaisselle luxueuse, le repas à dominante méditerranéenne faisait la... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. Prudence, Barnes, les Bondel : les invités de la villa.

6. Hostilités.  Au matin, je revêtis une robe courte d’un beau vert clair pour encadrer le petit déjeuner puis attendis les nouveaux invités. Vers onze heures, parurent Jean-Marc Prudence et son compagnon Steve Barnes. J’avais lu sur les fiches que Madame Larroque-Daubigny que Prudence avait été, dans les années soixante un directeur de théâtre audacieux mais que malheureusement, suite à des revers financiers, ses grands rêves avaient tourné court. Il avait depuis donné des cours à de nombreux comédiens et j’avais été... [Lire la suite]
03 septembre 2021

Sœur des Anges. Partie 1. Steve Barnes veut Agnès.

  La journée se passa à bavarder et le nouveau dîner fit aussi exquis que la veille. Je portai une ample jupe noire et un caraco rouge avec, en guise de bijou, une grande croix en rubis. On me félicita et je fus pleine d’entrain. De nouveau, je me couchai épuisée mais ravie, pensant que tout irait ainsi. Chacun de ces invités semblait si bien élevé que je pouvais imaginer ce qui arriverait. Et pourtant, tout arriva. Un soir, très tard, on frappa à la porte de ma chambre : c’était Steve, le bel Anglais que son compagnon... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,