MADA CENTRE

Julie et sa famille vivent désormais à Madagascar. La jeune femme, qui est hantée depuis des années par une certaine Flore Arcangeli, espère que ses tourments cesseront...

Et maintenant, nous sommes à Madagascar. Il y a beaucoup à dire sur les plateaux qui occupent une grande partie de l'île mais comme je viens de le dire, ce texte n'est pas fait pour présenter longuement les pays où je passe quelques années. Je me bornerai à dire qu'Anstirabe est une assez grande ville entourée de zones incroyablement déforestées. Il fait froid en hiver. La majorité de la population vit pauvrement alors que la région est riche sur le plan agricole. Sur les marchés, on trouve à peu près de tout...

 

Je mentirais en disant que je me sens à l'aise au milieu de temps d'être si démunis mais la maison est belle et une nouvelle venue, Voahangy, s'occupe fort bien de nos trois filles. Chloé est une adolescente maintenant et Léa a perdu ses bonnes joues de petite fille. Même Nine n'est plus un bébé. Il me semble un peu surprenant d'avoir des gardiens qui veillent sans cesse sur nous. Au Mexique et au Vietnam, nous étions dans des quartiers réservés qui ne demandaient pas une telle surveillance individuelle. J'allais au marché seule. Je ne le fais jamais ici pas plus que je ne fais d'autres sorties. C'est un peu surprenant !

 

Malgré cet enfermement relatif, je me sens plus libre de moi-même. J'ai le sentiment que mon histoire avec Flore va connaître un dénouement. Elle s'est apaisée dans son cercueil et a perdu sa rancœur. C'est comme si le livre qui contient son histoire allait se fermer une fois pour toute. Pourquoi? Parce qu'elle sent que je la tiens en respect. Bientôt, elle sera vraiment morte dans son cercueil de papier et ni elle ni Donatien n'auront d'importance. Elle m'a jalousée au fond, moi, l'épouse sûre de son mari et la mère si fière de ses trois filles. Que serais-je devenue si je n'avais plus fait que rêver d'elle ? Je me serais perdue en moi-même. Rien de tout cela n'était arrivé. Je pense l'affaire close mais me trompe.